L’Etat islamique est une révolution, chronique du 3 mai 2016

William Burch 03/05/2016 9:09 France Culture

Monsieur,

Je suis pour la liberté d'expression et contre la censure, dans un Etat de Droit , les libertés connaissent des limites, notamment ne pas porter préjudice à la liberté ou à l'intégrité physique ou morale d'autrui.
C'est d'ailleurs un principe de droit constitutionnel
Or la chronique de ce matin, l'etat islamique est une révolution, sur Daesch, ce matin sur France culture s'apparente à une apologie de ce groupe terroriste. Réecouter cette chronique, référence à la spiritualité de Daesch, quasi légtimation de son "combat" , admiration pour ses victoires militaires, elle est qualifiée d'organisation morale, si si écoutez, morale, le mot est employé,ect, ect, cette chronique constitue une véritable propagande, pour un groupe terroriste qui a tué des milliers de musulmans en Irak ou en Syrie, et presque deux cents personnes en France. Pas un mot sur ses méthodes barbares, une véritable honte, pas un mot sur les victimes,
L'auteur de cette chronique a gravement porté atteinte à la mémoire des victimes de Daesch et à leurs familles.
Se réveiller le matin et écouter l'apologie des assassins sur France culture.
Quelle désastre morale pour le coup
Je pense sincèrement écrire aux associations qui représentent les victimes des attentats, elles décideront si elles doivent porter plainte
Je suis tellement scandalisé et révolté que je préfère m'arrêter là
J'espère qu'au moins vous prendrez en considération ce message

Je pense que vous n’avez pas bien compris la chronique de Jacques Munier. Elle évoque l’ouvrage de Scott Atran qui tente d’expliquer le phénomène Daesh, son « succès », son « identité », les difficultés à le combattre, etc. Il ne s’agit nullement d’apologie.

Partager sur...