Lettre d’indignation d’une citoyenne française

08/01/2019 15:27 France Info

Je tenais par cette lettre, porter à votre connaissance l’objet de mon indignation. J’ai appris qu’un acte terroriste dirigé à l’encontre de notre République, s’est déroulé ce week-end, sans qu’une réaction adaptée à sa gravité ne soit observée de la part de nos représentants politiques. Je fais ici référence à la lettre immonde reçue par le député Jean-François Mbaye. Dans cette missive rendue publique par le député lui-même, des représentants de la République sont directement menacés de mort en raison de leur couleur de peau. J’estime que le traitement de cette information par les médias mais aussi les réactions engendrées par nos représentants politiques, non pas été à la hauteur de la gravité du contenu de cette lettre. En effet comment peut-on supporter qu’en 2019 en France il soit possible de dénigrer, insulter, menacer de mort un citoyen français en raison de son appartenance religieuse, son orientation sexuelle ou en l’occurrence son origine ethnique, qui plus est lorsqu’il s’agit d’un représentant officiel de la République? Comment, la seule réaction de l’Etat en réponse à cet acte ne peut-être que l’écriture de messages de soutien auprès de la victime sur les réseaux sociaux ? Ceci révèle un problème fondamental dans notre pays : le racisme est certes condamné mais n’est pas combattu. Ce n’est pas un noir que cette lettre insulte c’est l’ensemble de la nation, et en ce sens aurait mérité des réactions à la hauteur du danger qu’elle représente. Cela ne pourrait-il pas être le point de départ d’une remise en question profonde de l’état. Pour ma part je rêve de l’organisation dans mon pays (un peu à l’image du Grenelle de l’environnement) d’états généraux pour lutter efficacement contre toute forme de discrimination et la propagation de ces idéologies nauséabondes. « Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui » Martin Luther King.