l’expression « société civile »

Danielle Jumeau 17/01/2016 17:29 France Inter

France-Inter etant un média important, diffuseur de mots et d'idées, je me permets de vous envoyer mes réflexions suivantes concernant l'expression "société civile", utilisée tout à l'heure encore lors de l'émission Agora.

Depuis un certain temps, il est devenu fréquent d'entendre dire
« société civile » pour parler de tout un chacun, en
opposition la plupart du temps à la « classe politique »
ou à des professionnels. C'est une utilisation qui me semble erronée
et dommageable.

Si l'on reprend le dictionnaire, « civil » se définit
avec trois sens principaux :

  • concerne l'ensemble des citoyens

  • en opposition à « militaire »

  • courtois

Il me semble que l'on ne peut exclure nos élus (députés,
maires, gouvernement...) de l'ensemble des citoyens, et que, grand
bien nous fasse, ce ne sont pas des militaires. Quant à la troisième
qualité, on ne peut que la souhaiter !

Pourquoi sortir les « hommes politiques » (élus,
membres de partis) de l'ensemble de la société, voir de les mettre
en opposition. C'est une expression particulièrement pernicieuse.
Les élus sont des personnes déléguées et mandatées, les mettre à
part de l'ensemble de la société leur confère dangereusement un
statut d'extra-citoyen. C'est
ce qui me paraît s'insinuer perfidement à force d'utiliser de
manière répétitive l'opposition avec la « société
civile ».

Cela entérine, alors qu'il serait
plus positif de la dénoncer, la rupture qui se fait jour entre les
électeurs et leurs représentants élus et ne peut que contribuer à
la désaffection malheureusement constatable pour l'expression
démocratique, dont fait partie le bulletin de vote.

Sur le fond, vous avez raison, mais l’expression est d’un usage tellement courant (société civile par "opposition" à monde politique) qu’elle me semble impossible à changer.

Partager sur...