L’inconséquence des journalistes ?

Thierry Colis 28/11/2016 13:05 France Inter

Ce matin à la fin du journal de 6h30 le journaliste lance un reportage sur la disparition des espèces animales et les modalités mises en œuvre dans un laboratoire a côté de Toulouse pour conserver les gènes des espèces menacées. Le reportage se termine par le texte suivant : "depuis 1970, pres de la moitié des espèces animales sauvages ont disparu de la planète". Et aussitôt, arrive l'info suivante : "en ligue 2, Lorient a battu Guingan 2 à 0..." Ou quelque chose comme ça ... Est ainsi que l'information est hiérarchisée à France inter ? Les journalistes ont ils conscience de ce qu'ils diffusent ? Et de leur responsabilité quand ils diffusent ainsi en vrac et sans transition çe type d'information. Demain on nous annoncera : ce matin, c'est la fin du monde. Sur le périphérique, 20 minutes d'attente, Porte d'Italie, temps légèrement nuageux... Est ce ainsi que l'info doit être faite aujourdh'hui ?

Il était logique de placer le reportage sur le laboratoire toulousain avant le football. La hiérarchie de l’information a été correctement respectée. Un journal est un enchaînement d’informations, les unes dramatiques, les autres plus heureuses ou plus neutres. Que vouliez-vous que nous fassions? Dans la présentation « moderne » des journaux, nous ne faisons plus de transitions longues et lourdes comme cela a pu être le cas il y a quelques décennies. La seule solution qui aurait pu être envisageable était une « pendule » entre les deux informations: l’heure donnée par le présentateur de tranche.

Partager sur...