Quel est l’intérêt de la séquence du médiateur ?

Alexandre Gabard 01/12/2017 17:02 France Inter

Monsieur le Médiateur,

J'ai écouté et vu avec grand intérêt votre dernière séquence du médiateur, consacrée, notamment, aux interviews d'Eric Dupond-Moretti et de Patrick Buisson par Nicolas Demorand.

Ce dernier était présent, pour réfuter les critiques que de nombreux auditeurs vous ont adressées. Seul, et sans la moindre contradiction (pas même la vôtre). Et, pour se défendre, Monsieur Demorand a adopté un ton sarcastique (il n'y a qu'à dire qui il faut ou qui on doit inviter, de quel sujet on a le droit de parler,...), sans le moins du monde se remettre en cause, ni même accepter la critique et les arguments des auditeurs.

Nombre des critiques formulées me semblent pourtant tellement légitimes. Pour ne parler que d'un élément, parmi tant d'autres, insister sur le fait que l'une des jeunes victimes de Mohammed Merah avait une tétine dans la bouche lorsqu'elle a été assassinée, c'est assurément verser dans le sensationnalisme. Ce fait (c'en est un, j'en conviens) a-t-il une quelconque utilité dans le travail du journaliste, autre que d'ajouter un peu d'horreur à l'indicible ? Il me semble que l'on peut au moins en débattre, sans que les auditeurs qui partagent ce point de vue se fassent renvoyer dans les cordes, ainsi que Nicolas Demorand l'a fait lors de votre séquence.

Car le problème est là : Plus qu'une médiation, cette séquence non contradictoire a conduit Nicolas Demorand, non pas à argumenter, mais à contre-attaquer (l'attaque n'est-elle pas, au moins en apparence, la meilleure défense ?), laissant l'arrière-goût désagréable d'un procès fait aux auditeurs qui ont eu le tort de vous saisir, et plus généralement, à tous ceux que l'interview de M. Dupond-Moretti et la réception de M. Buisson (avec quelle justification, et quelle légitimité de parole ?) a choqué, ou à tout le moins, gêné.

Dans ces conditions, je vous pose la question : Quel est l'intérêt de la séquence du médiateur ?

Merci pour votre attention, et je vous adresse sincèrement tous mes encouragements pour l'amélioration du dialogue entre l'antenne et ses auditeurs.

Alexandre Gabard

Le rôle du médiateur est d’être le relais des auditeurs. C’est ce que j’ai fait avec Nicolas Demorand. Les Rendez-vous du médiateur sur trois de nos antennes sont justement là pour permettre aux journalistes, producteurs et directeurs de venir s’expliquer. Libre à vous d’accepter ou non les propos.

Plus particulièrement concernant les réponses de Nicolas Demorand, je partage totalement votre analyse et, dès la fin de l’émission, je lui ai fait part de mon étonnement quant à la façon dont il avait répondu aux auditeurs et au ton qu’il avait adopté à propos du médiateur. Comme vous le soulignez, son argumentation était plutôt surréaliste. Il avait tout le loisir de s’expliquer, de répondre sereinement; une occasion ratée.

Partager sur...