Quel manque d’imagination ? Ou bien la parole officielle officialisée ?

Yannick Charles 14/09/2018 13:59 France Inter

Bjr

Avec la rentrée - bonne résolution ?- j’ai décidé de me remettre à écouter le matin FRANCE INTER. Avec Mr Nicolas Hulot et sa parole libérée, pas eu de quoi regretter ma décision.

Mais satisfaction de courte durée : avec votre dernière invitée ce matin, c’en est trop: quand ce n’est pas De Rugy, ou B. Le Maire et donc ce matin encore une ministre, la voix de l’Elysée est omni-présente.
Il n’y aurait donc pas d’autres voix à entendre que celles des ministres ?
Vous manquez à ce point d’imagination ? Ou bien Radio France devient le porte-voix de la parole officielle ?

J’aurais donc tenu une dizaine de jours.
Désolé.
Je ne paye pas une redevance pour entendre la parole aseptisée et inintéressante des ministres tous les matins.
Yannick (Lorient- 56)

Bonjour,

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a décidé d’établir – à compter du 1er janvier – de nouvelles règles « sur le temps de parole des responsables politiques à la télévision et à la radio en dehors des périodes électorales ». ce qui explique cette « surprésentation » de l’Executif. Voici quelques explications ici >>>

Trop de ministres à la radio, conséquence des nouvelles règles imposées par le CSA

Par exemple le PCF dispose du temps de parole relatif à sa représentativité, selon les règles d’équité édictées par le CSA.

La représentativité d’une formation politique prend en compte les résultats que cette formation a obtenus aux récentes élections nationales (en l’occurrence, il faut ici regarder le 1er tour des élections législatives de 2017), le nombre de parlementaires, mais aussi l’animation de la vie politique. En cette période de fête de l’Huma, on peut d’ailleurs entendre les représentants du PCF sur les antennes de Radio France.

 

Partager sur...