Marre du traitement néolibéral des infos !

cécile Guéret 16/01/2017 15:15 Radio France

Bonjour,
Je viens d'entendre, aujourd'hui dimanche dans les infos de 12h sur France Info, à propos de l'ouverture des magasins le dimanche que les résultats étaient "excellents", au delà de ce qui était "espéré" et qu'en restant fermés les autres magasins "perdaient des millions d'euros" (il a donné le chiffre que je n'ai pas noté). Je suis scandalisée par ce retournement de l'analyse. Quid de la vie des employés soit disant "volontaires" (face à son patron, pensez vous vraiment qu'on a le choix de dire non quand on risque de se faire virer en refusant) ? Quid de la journée de repos dominical, du respect de l'humain, de la séparation des temps de travail et de repos ? Quid de l'argent qui serait gagné par la Sécu si les salariés étaient bien traités (et non soumis à tant de souffrance au travail) ? Et qui va toucher ces millions d'euros gagnés ? Les salariés par des augmentations ? Bah non, vous le savez bien...
J'en ai marre de n'entendre, sous couvert d'informations présentées comme neutres et objectives, les thèses néolibérales assénées à longueur d'onde ! J'en ai marre que jamais (ou trop, beaucoup trop rarement), ne soient évoquées la question de l'humain, de la personne humaine, derrière les chiffres ! Quand cela est évoqué sur Radio France, ce n'est que par des humoristes, à croire que le respect de l'autre ne peut être dit que par ceux qui font des blagues !
C'est un jeu dangereux et malsain que jouent ainsi les journalistes de Radio France.
Bon dimanche que, j'espère, vous ne travaillez pas
Cécile Guéret

Il ne s’agissait pas d’un « traitement néo-libéral », mais d’une information sur des faits constatés du succès de l’ouverture de magasins le dimanche. Toutes les questions que vous posez peuvent en effet l’être, mais pas dans un journal où toutes les informations ne sont pas développées. Enfin, on peut parler du travail du dimanche de manière neutre: la vie ne s’arrête pas le dimanche pour les médecins, les infirmières, les policiers, les employés des lieux culturels, les journalistes, les employés des transports en commun, les artistes, les marins, les saisonniers, etc.

Partager sur...