matinale de france inter ce matin 3 novembre 2017

Marie Rama 07/11/2017 8:26 France Inter

Bonsoir monsieur le Médiateur de Radio France, je m'adresse à vous ce soir car j'ai repensé toute la journée à cet échange très vif et dérangeant entre Nicolas Demorand et Me Dupond-Moretti. J'ai trouvé très intéressant, très bien de la part de France inter d' inviter l'avocat d'Abdelkhader Merah à la fin de ce très long et difficile procès et au lendemain du verdict. J'ai été très impressionnée par son témoignage et par le courage, la sincérité de ses propos, son souci d' expliquer, défendre le fonctionnement de l'institution judiciaire dans un contexte immensément douloureux pour les victimes, et aussi dans un contexte où cette institution de la République est tellement mise à mal... J'ai été très choquée que M.Demorand se permette de donner,avec beaucoup d'assurance, son opinion sur les propos de cet avocat au cours du procès - propos concernant la mère d'Abdelkhader Merah - Je ne mets pas en cause l'opinion de M,Demorand - opinion qui peut se comprendre, se défendre.. mais son attitude, sa responsabilité de journaliste, de commentateur, sur cette chaîne, à une heure de grande écoute. Je pense que ce jugement de quelqu'un - que j'apprécie beaucoup par ailleurs - qui occupe une place qui n'est pas anodine sur France inter, qui est en quelque sorte une "référence" , une "autorité" , n'avait vraiment pas sa place dans le débat de ce matin . Je souhaite que mon point de vue soit transmis à l'avocat et au commentateur.
Avec tous mes remerciements pour la qualité des émissions de France inter.
Marie

Vous avez été très nombreux à réagir à l’interview de Me Dupond-Moretti par Nicolas Demorand. Réactions toutes transmises à la direction de France Inter. En tant que médiateur, j’ai également informé l’ensemble des journalistes et des producteurs des « dangers » des réactions « populistes » à l’antenne, lorsque, notamment, le journaliste manque de recul, de distance face à un événement et joue sur l’émotion. Le rôle du journaliste est d’informer, d’interroger, voire d’être insistant en cas de refus de réponse, mais pas de jouer les procureurs ou les juges.

Partager sur...