Les matinales : une partialité trop grande

Carine Joachim 18/09/2017 12:54 France Culture

Bonjour,

je suis choquée par la manière dont l'animateur des Matinales interrompt sans cesse et caricature les propos des invités avec lesquels il n’est pas d'accord : ce matin, il empêche Olivier Beaud d'exprimer son propos mais donne largement la parole à Annabelle Allouch.
France Culture est en train de singer certaines radios privées où l'on interrompt sans cesse les interlocuteurs pour les empêcher de développer leur pensée, dans des formats de plus en plus courts, scandés par des pastilles sonores ineptes.
J'écoute France culture depuis 30 ans et je suis consternée de constater cette évolution qui entraîne une baisse de la qualité intellectuelle de certaines émissions.

Cordialement,

Carine Joachim

Voici la réponse du délégué aux programmes :

« Bonjour,

Olivier Beaud était ce matin le seul invité de la première partie de l’émission, il a pu à loisir exposer ses idées.  Le principe de la seconde partie est d’amener un autre point de vue, il est donc assez logique qu’Annabelle Allouch s’y exprime d’avantage, et qu’Olivier Beaud réagisse ensuite à ses propos.

Pour le reste de vos remarques, je trouve votre charge très (trop ?) sévère, nous essayons au quotidien de conjuguer exigence des contenus et accessibilité de nos programmes, car c’est en cela que nous pensons remplir au mieux notre mission de service public, et je vous assure que nous n’avons pas pour projet de singer les radios privées !

Et vous remerciant pour votre écoute fidèle et exigeante,

Vincent Lemerre »

Partager sur...