Le médiateur s’explique sur l’objectivité de France Info

PAUL-HENRI TARTANSON 04/07/2016 10:26 France Info

Monsieur Denaes,
Madame Labeyrie,
Vos arguments à l’antenne ce jour, pour expliquer que France Info aurait été objectif n’ont pas été convaincants.
Désolé.
Comme tous les médias français, vous avez tenté de ridiculiser les Britanniques qui ont voté pour tenter de se retirer des Traités européens; ce dont ils ont le droit, tout comme nous.
Depuis que le Royaume Uni s’est prononcé de façon souveraine et démocratique pour une sortie de l’UE, vous n’avez de cesse de relayer de façon exagérée les propos de Britanniques qui auraient soi-disant regretté d’avoir voté pour le Brexit... Le devoir des journalistes et des personnes comme vous est de rester objectif, de respecter les institutions et non pas d’inciter les auditeurs à renier la décision de la majorité des électeurs. Sinon, où va-t-on, si à chaque élection, les médias nationaux jouent ce jeu ? En faisant cela, vous semblez laisser entendre que la majorité des Anglais regretteraient ce vote et voudraient voter à nouveau pour changer le résultat...
L’argument de dire qu’en invitant MM. Dupont-Aignan et Bay vous avez donné la parole au camp du “Leave”, laisserait entendre que DLF et le FN soutiendraient l’idée d’une sortie de l’UE ?
Ce qui n’est pas le cas : ces deux partis politiques français défendent, comme tous les autres, en fait (...) l’idée d’une AUTRE Europe !
Et, à l’évidence, ce n’est pas ce qu’ont choisi les électeurs britanniques qui eux, se sont prononcés pour la sortie pure et simple, par l’article 50.
Vous vous flattez aussi d’avoir été impartiaux en donnant la parole à des représentants politiques qui sont tous européistes, en laissant entendre qu’ils seraient représentatifs de l’opinion publique; vous semblez oublier, délibérément (?) que les Français sont en majorité CONTRE l’UE; rappelez-vous le dernier référendum français et ses 55% d’électeurs qui ont voté contre. Pensez-vous qu’ils soient, eux, devenus pro-européens depuis, alors que le rejet de l’UE se développe dans toute l’Europe depuis quelques années ?....
Si j’étais un homme politique français, je vous demanderais un droit de réponse; mais comme je ne le suis pas, je souhaite que vous proposiez ce droit de réponse à des partis politiques, peu médiatisés (allez savoir pourquoi) qui représentent sûrement mieux l’opinion des Français que ces partis qui se partagent le pouvoir depuis trop longtemps. Entre oligarques, hein...
Vous connaissez sûrement ces personnes que vous ne recevez jamais, mais que de plus en plus de Français écoutent, et en qui ils se reconnaissent.
D’avance merci.

Paul-Henri Tartanson
Un citoyen auditeur.

Vous n’avez pas été convaincu et c’est votre droit. En revanche, nous n’avons pas tenté de ridiculiser le vote britannique; nous avons simplement expliqué et informé. Que vous le vouliez ou non, ce qui est exact est que ce vote résulte d’une vague populiste et démagogique qui s’est appuyée sur des mensonges et des réactions xénophobes: c’est la réalité et nous l’avons dit en prenant des exemples vérifiés. Ce rejet de l’Union européenne qui peut se comprendre (notamment contre la technocratie bruxelloise) s’est manifesté de manière brutale, sans que la plupart de ses partisans n’aient mesuré les conséquences pour un pays de se replier sur lui-même et de « fermer » ses frontières. Cet événement sans précédent fait qu’il est facile de développer les « méfaits » du Brexit, mais plus difficile d’en trouver les bienfaits. C’est également ce que nous avons expliqué très honnêtement. Enfin, attention de ne pas confondre ceux qui souhaitent une réforme de l’Union européenne, moins technocratique, et ceux qui luttent contre cette superbe idée née après la Seconde guerre mondiale pour mettre fin à des siècles de conflits liés aux nationalismes et à la haine des autres.

Partager sur...