mépris de la médiation et problème de site

Aurélien 06/02/2016 5:57 France Culture

Bonjour,

j'écoute quasiment toute les émission de France culture.

Vous avez fait la publicité d'une nouvelle émission, une fiction, celle des cigares du pharaon lors de votre dernière émission. Très bien. Je me vois désolé de vous dire que cette intervention n'est en rien du registre du médiateur, mais d'Antoine Guillot ou de Tewfik Hakem. D'autant que le nombre plus que conséquent des critiques que le site suscite devrait faire songer à un remaniement complet. Je trouve que France Culture est devenu paradoxalement vertical, à l'image du gouvernement. Ça doit être l'idéologie de Monsieur Galet. Sans parler des messages que vous ne publiez pas (ce que je peux comprendre lorsqu'il y a trop de redîte, ou une impressionde flou, impression que j'ai dû vous faire sentire la dernière fois que vous n'avez pas publié ma doléance).
Je ne comprend pas pourquoi vous ne reprenez pas point par point les critiques de tous les auditeurs, et que vous disiez ce qui peut et sera changer, ce qui sera transformé, ce qui ne le sera pas. Si je m'enerve ce matin, ce n'est pas particulièrement contre vous, mais désormais, l'écoute en direct sur le site est au petit bonheneur la chance, parfois ça marche parfois non, et il n'y a rien à dire. Il me faut donc écouter sur Itune. Ce n'est donc pas catastrophique. J'ai déjà fais grand cas du fait que l'on ne pouvait facilement circuler dans toutes les emissions précedentes, ce que l'on ne peut pas. Il est difficile de voir les thèmes des emissionsà l'avance etc.........

en auditeur fidèle irrité

sincèrement

Aurélien

… et, moi, je me vois désolé de vous indiquer que le médiateur est parfaitement dans ses fonctions, lorsqu’il vient parler d’une nouvelle fiction, en réponse aux messages d’auditeurs s’interrogeant sur ce type de programme. Sans compter que j’ai également défini ma mission comme n’étant pas uniquement le réceptable des protestations, mais aussi dans un rôle explicatif sur le fonctionnement de la radio. 

Quant aux messages concernant les bogues du nouveau site de France Culture ou tout simplement, les pertes de repères des internautes, l’équipe du médiateur (deux personnes), assaillie de demandes, transmet aimablement les remarques aux spécialistes numériques de la chaîne et répond. Or, là, nous ne sommes plus dans les fonctions du médiateur, dont le rôle se situe dans l’éditorial et non la technique. Mais nous acceptons de rendre ce service…

Partager sur...