Message pour Matthieu Garrigou-Lagrange

Marie-Pierre Florenson 17/02/2016 20:03 France Culture

Merci de bien vouloir transmettre ce message à M.Garrigou-Lagrange.

J'ai été très étonnée de la manière dont vous avez parlé de Marguerite Yourcenar le 16-02-16. Quel niveau, quelle pertinence... France Culture m'avait habituée à mieux. Cette écrivain(e) majeur(e) parlait de "la grossière curiosité biographique". Je voudrais évoquer votre grossièreté insistante lors de cette émission. Quand J.Savigneau évoque la coquetterie de l'auteure, vous répondez :"Si on aime les robes très longues en laine..." ( Pourquoi ne pas parler chiffon avec vos amis ? ). Plus tard vous ajoutez qu'elle a un petit peu l'apparence d'un chef gaulois en voyage. Passionnant vraiment. Je suppose que lorsque vous parlez d'un écrivain à la radio, vous évoquez la couleur de ses cravates et son style vestimentaire en général. Edifiant.

Voici la réponse de Mathieu Garrigou-Lagrange

Madame,

Merci pour votre écoute attentive. 

Beaucoup de témoins font référence au fait que Marguerite
Yourcenar se couvrait le corps  et s’habillait de manière à ne pas laisser
apparaitre les formes de son corps. C’est loin d’être un détail. C’est tout un
rapport à sa propre féminité qui s’exprime là. Le souligner est une manière de
faire réagir l’invité, quitte à la faire réagir dans l’autre sens, et à
 lui permettre de faire valoir un autre point de vue. Cela relève par
ailleurs de la technique d’interview. 

 

En ce qui concerne l’apparence du chef gaulois, c’est
Josiane Savigneau qui en parle.

Veuillez agréer l’expression de mes meilleurs sentiments

Matthieu Garrigou-Lagrange

Partager sur...