météo et vitesse sur France Inter

Christian Wasmer 09/02/2016 7:04 France Inter

Le service relation auditeurs me conseille de vous contacter. Il s'agit de la dégradation des bulletins météo. Jusqu'il n'y a guère, ils étaient confiés à de vrais météorologues, capable de discerner les expressions mathématiques.

C'est ainsi que la notion de vitesse fait appel à un ratio : distance / temps. Le symbole "/" indique une division, et cela doit s'entendre à l'oral. On dira donc :

"kilomètre à l'heure" ou "kilomètre par heure" (bon, on devrait parler en mètre par seconde mais passons)

Or si les ingénieurs prononçent correctement cette unité (écoutez M. Kessler, Golynski, Collado, ou écoutez M. Ameisen, référence scientifique de la chaîne !), force est de constater que depuis quelques mois tout un chacun se mèle de lire un bulletin dont il ne mesure pas la portée, et on nous parle de "vents de 90 kilomètre heure", ce qui ne veut strictement rien dire. Du moins je n'ai pas encore capté à quel concept physique ou indice pourrait correspondre la multiplication d'une distance par un temps. Car lorsque l'on ne prononce pas l'opérateur mathématique, par défaut il est supposé être la multiplication. 

C'est ainsi que l'on parle de mN, produit du mètre et d'une force (couple, ou travail), de kwh produit de la puissance par le temps, de kilomètres passagers, etc.

Elodie Callac s'est trompée pendant 1 semaine, depuis elle y prête attention. Merci à elle.

Une qui m'inquiète "grave", c'est Marie-Pierre Planchon : dans ses moments de lucidité, elle s'exprime de façon correcte (vers 6h du mat). Mais elle fatigue vite, dès 7 h son élocution devienbt hasardeuse : non seulement nous essuyons une bordée de "kilométreur", mais en outre elle est capable de dire ET JE N'INVENTE RIEN :

"...les températures sont ce matin de 6°, MAIS ELLES VONT BAISSER puisque l'on relèvera 13°...." (sic)

donc, une température BAISSE lorsqu'elle passe de 6 à 13°.

Cette histoire de "kilometreur" me tient à coeur : j'ai travaillé avec des météorologues, et des métrologistes, et mes confrères étrangers se moquaient lors des séminaires internationauxdes français qui multpiplient le temps et la distance. Il faut dirte que l'on écrit :

- mph en anglais (miles PER hour)

- kps en allemand (kilometer PRO stunde)

Ne pourriez pas faire un minimum de formation auprès des journalistes, qui présentent chroniquement un déficit de culture mathématique, afin qu'ils prononcent correctement ce qui est écrit ? On ne leur demande pas la lune, juste de savoir lire.

Notez que cela me dérange moins quand il s'agit de chronique auto / moto. Partant du principe que Homo Sapens Sapiens, dès qu'il s'assoit derrière un volant, perd 75 % de ses facultés intellectuelles, on en voudra moins à M. Astagneau de se mettre à hauteur de son public.

 

 

Merci pour votre longue explication, mais j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire après vérifications auprès de spécialistes: la vitesse du vent se dit bien en France "80 km/h" ou "80 km à l’heure". Et surtout pas "80 km par heure" qui est une forme d’anglicisme (80 miles per hour), devenue une forme de snobisme. Sauf à vouloir se différencier, on ne dit pas "ma voiture fait du 80 km par heure". 

Partager sur...