meutrier « présumé »

Denis LION 20/06/2016 13:00 France Info

Bonsoir,
Je suis scandalisé d'entendre a longueur de bulletins après les sempiternels et déplacés "bonjour a tous!!" parler d'assasins présumé...de tueurs présumés alors que tout prouve que les auteurs sont bien réels arrétés en flagrant déli et qu'hélas,les victimes dont on fait peu de cas sont bien réelles et pas..présumées...alors mesurez vos propos ils sont dès lors indignes et ne respectent pas les victimes.
Merci de m'avoir lu,si toute fois c'est le cas...
Denis LION

Je comprends votre réaction concernant l’emploi du mot « présumé » pour qualifier des assassins terroristes dont la culpabilité est avérée. Mais sur le plan juridique, tant qu’une affaire n’est pas jugée et que l’accusé n’est pas condamné, nous ne pouvons parler d’assassin sans y ajouter « présumé ». C’est une obligation légale.

Partager sur...