Meyer et la publicité

Adrien Martinot 08/06/2016 16:43 France Inter

Mr le médiateur,

Je suis un fidèle auditeur de France Inter. Je suis né avec cette station de radio que mes parents écoutaient (et écoutent encore) en permanence et depuis je n'ai jamais écouté une autre station de radio. J'ai 38 ans et mes 38 ans de vie ont donc été bercés par le son de France Inter: France Inter c'est un peu ma famille. J'ai pleuré en apprenant la mort de Jean-Louis Foulquier, José Artur ou encore Bernard Maris... Oui, France Inter ce n'est pas juste une radio, mais un élément important de ce que je suis.

Je ne vous écris pas pour donner mon avis sur les programmes. Si de manière générale je pense que la qualité et l'intelligence de France Inter ont légèrement baissés ces dernières année, cela reste largement au dessus d'un grand nombre de média. Une mention particulière pour la trance de 17h à 20h ("Si tu écoute j'annule tout" et le 18-20) qui est formidable.

Je vous écris d'abord pour vous dire que je suis scandalisé par des spots publicitaires qui passent maintenant à l'antenne. Je n'étais pas un grand adepte des publicités "institutionnelles" qui passaient déjà, mais entrecouper les chroniques du 7-9 par des publicités pour Sephora ? Je paye ma redevance et ne regarde pas la télévision, car j'ai envie de penser que toute ma redevance serve à France Inter. Honnêtement, cela ne m'ennuierait pas de payer un abonnement pour avoir accès à une station de radio telle que France Inter.

Et je vous écris aussi pour vous dire que je suis choqué et attristé par l'annonce de la disparition de l'émission de Philippe Meyer "La prochaine fois je vous le chanterai". Au delà des conflit qu'il peut y avoir entre la direction et les animateurs, l'émission de Philippe Meyer était drôle, chaleureuse, intelligente, généreuse,... Tout comme Philippe Meyer lui même. En souhaitant retirer son emission de l'antenne, non seulement vous retirer l'une des voix qui font de France Inter cet élément essentiel dans le vie de beaucoup de gens, mais en plus vous risquez une fois de plus de niveler par le bas le niveau, et malheureusement bientôt ne plus pouvoir vous différencier des autres radios. Son émission de musique est essentielle et parfaite. Elle diffuse des artistes et morceaux qui sont hors des programmations musicales habituells e et contribue à la reconnaissance d'artistes qui en ont besoin.

En conclusion, je ne peux que m'inquiéter de ces choix récents, qui vont à l'encontre de la singularité que France Inter représente. J'ai peur que Fance Inter perde ce ton, si différents des autres médias généralistes.

Merci,
Cordiales salutations.

Adrien Martinot

D’abord merci de votre fidélité. A propos du remplacement de Philippe Meyer, sans rentrer dans le détail des changements d’animateurs ou de producteurs, je dirai simplement qu’il est normal qu’à chaque changement de grille (septembre), les responsables d’antenne modifient une partie de leurs programmes pour différentes raisons: répondre aux attentes des auditeurs (en fonction d’études qui peuvent être menées), tenter de nouvelles expériences de radio, faire entendre de nouvelles voix, attirer de nouveaux auditeurs, rajeunir l’audience, etc. Contrairement à ce que certains auditeurs – un brin nostalgiques – souhaiteraient, une radio ne peut se permettre de rester figée sur des programmes qui n’évolueraient pas. Et puis, il y a aussi la volonté de producteurs de changer, comme Kathleen Evin, par exemple.
Enfin, concernant la publicité, même si sa part est minime dans le budget de Radio France et sur nos antennes, elle est indispensable pour notre fonctionnement et encore plus en ce moment crucial de comblement de notre déficit. Elle permet de maintenir la qualité de nos programmes et de limiter les suppressions de postes.

Partager sur...