Le monde selon Michel Onfray

Martine ALONZO 04/07/2016 9:36 France Culture

Bonjour,

Effarée par les propos de Michel Onfray du 2 juillet. Et ce n'est pas la première fois!
A l'entendre, l’Europe libérale est la seule responsable du vote négatif des prolétaires anglais.
J’ai du penser de travers en étant convaincue que les conservateurs depuis Margaret Thatcher avait mené une politique ultra-libérale, cassé l’industrie et les syndicats en privilégiant les services et la City, cassé les services publics, etc… Les minimes protections des travailleurs (la durée de travail à 48 heures par exemple) ) qui restent, c’est grâce à l’Europe honnie. Et est-ce l’Europe et sa technocratie qui ont tenu pendant la campagne les propos xénophobes et racistes ? Exonérer Farage, Johnson et même Corbyn et Cameron de leurs responsabilités, c’est finalement valider le discours de Marine Le Pen.
D’autre part expliquer l’afflux massif des réfugiés par les bombardements occidentaux, c’est un peu court jeune homme. Assad et son grand allié Poutine ne bombardent donc pas les populations puisqu’aucun Syrien n’a l’idée saugrenue de se réfugier en Russie (CQFD), pays du grand démocrate et garant des libertés publiques et protecteur des peuples soumis à la guerre, la torture par ses alliés, le d'Onfray, héros Poutine (cf la dernière pétition qu'il a signée avec Chevènement et d'autres).

Je trouve cela profondément malhonnête et ce n’est pas le timide journaliste plutôt complaisant en face de lui qui permet d’abonder un vrai débat. On attend autre chose de France-Culture.

Martine ALONZO