Mort d’ Adama Traoré

DOMINIQUE ALLAUME 06/02/2017 13:46 France Info

Bonjour;
Je viens vers vous car je m' étonne de plus en plus de la manière dont vous traitez certains sujets. Je précise que je suis un auditeurs de FI depuis des années, fonctionnaire de Police et issu d'un "quartier"
Je voudrais revenir sur la parole que vous donnez librement à Leïla Khouiel, rédactrice en chef adjointe du Bondy Blog.
Cette personne soi-disante journaliste présente ce jeune homme comme une victime d' assassins en bande organisée, à savoir des gendarmes.
Il ne faudrait pas inverser les choses.
La présence des gendarmes et leur tentative de contrôle est due au fait que Adama T,ses frères et ses amis ne sont des voyous en bande organisé et cela est factuelle!
Les gendarmes comme les policiers ne se lèvent pas le matin en se disant "qui et comment allons nous tuer aujiurd'hui".
Je ne nie pas l'emploi de la force pour l'interpellation, mais expliquez nous comment interpeller un individu dans la force de l' age très habitué aux interpellations qui se rebellent systematiquement dans un quartier très hostile au forces de l'ordres.

Neanmoins cette personne ne méritait pas de mourir, je peux comprendre la colère de la famille de perdre un de leur proche mais la vie de "malfaiteurs" présente des risques.
Les émeutes qui ont suivi sont manifestement une démonstation de colère mais aussi de "certains" à vouloir faire peur aux autorités afin qu' ils limitent fortement l' action de la Police dans ces quartiers où il fait "bon vivre".
Je pense aux habitants de ces quartiers qui triment, à qui on brule la voiture qui n' a pas de valeur pour l' assurance, à qui on fait ses besoins devant leur porte, à qui on maintient dans la peur permanente sous peine de violences et en les humiliants.
Vous donnez la parole à cette journaliste sans contradiction qui donne une version des faits limie "conspirationniste" et nie des évidences que même un avocat au TGI de Bobigny n' aurait pas osé devant le président.
Je ne comprends pas où vous voulez en venir en mettant en avant la parole de ces gens, je vous invite à partager le quotidien des habitants lambdas de ce quartier en y faisant des reportages et des interviews en porte à porte à partir de la nuit tombée avec comme sujet "liberté égalité fraternité".
Je vous remercie quand même par la possibilité que vous me donnez de vous faire part de mes "objections".
Servir !

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...