Je ne peux communiquer avec mon émission

Denis LANGLET 20/09/2018 14:39 France Inter

Bonjour Mme la médiatrice,

Fidèle auditeur, en premier lieu merci!
Deux points de récrimination : le premier sur la forme, le second sur le fond.
1/ Ayant eu une remarque insistante à faire sur les propos d'un invité ("Le grand face à face"), je n'ai trouvé aucun moyen de contacter l'émission en direct (je comprends, ce n'est pas "le téléphone sonne"), mais plus gênant je n'ai vu aucun moyen de donner mon avis. Il y a avait il n'y a pas si longtemps un espace dédié pour l'émission (je me trompe de décennie?). Est-ce à dire que vous, médiatrice, êtes maintenant le relais de TOUTES les émissions?
2/ Je suis déçu par vos choix que j'estime non à propos: J'ai suivi l'émission en question "Le grand face à face" samedi 15/09/2018 dont l'invité était E Zemmour. J'estime votre travail. Cette fois-ci, votre invité était déplacé. Vous vouliez avoir un discours rationnel avec lui mais la suite désordonnée des discours qui ont suivi n'ont donné à l'auditeur aucune information et ont fait tribune à M. Zemmour. Pourquoi faire? Historien, ses propos m'ont donné la nausée qui nait de l'étalage ostensible de l'ignorance. Comment vivre cela sur France Inter? Pourquoi aller le chercher: il vit assez des ignorances du net mais j'ai vécu sur F Inter la même chose: ne tombez pas dans le piège de discuter raison avec des vérités révélées. Il n'y a pas à mêler les genres. M. Zemmour était invité presque comme historien et s'est bien défendu malgré son ignorance crasse car vos journalistes le questionnaient sur des savoirs, des transmissions, des idées qu'une émission de radio. ne pouvait réglé dans le temps imparti. Laissez de côté une tribune supplémentaire. Donnez une fois de plus parole à des penseurs et historiens. Ils sont sirop peu souvent entendus.
merci!
Denis LANGLET

voici la réponse d’Ali Baddou :

« Fallait-il l’inviter ? Fallait-il recevoir Eric Zemmour dans « Le Grand face à face » de France Inter ? Vous êtes nombreux à vous être posé la question après la diffusion de l’émission samedi dernier. À lire les messages de certains d’entre vous, la réponse est non, cent fois non. D’autres nous demandent de nous expliquer sur ce choix.

Éric Zemmour vend ses livres à des centaines de milliers d’exemplaires et l’ignorer serait une faute. C’est la force d’un pays démocratique que de s’obliger au débat et à la contradiction sans esquive. C’est la vocation du Grand face à face que de permettre cette grande confrontation des idées.

C’est précisément ce qu’il s’est passé samedi dernier sur France Inter. Natacha Polony et Raphaël Glucksmann ont porté la contraction comme on porte le fer, arguments à l’appui et armés de leurs convictions comme d’une lecture attentive de « Destin français » d’Eric Zemmour. Je reste persuadé que cette confrontation a permis de faire la lumière sur la doctrine et les positons de notre invité.

Au Grand face à face, nous ne cherchons ni la petite phrase, ni ce qui produira le plus de bruit médiatique – et je le précise, l’émission est toujours enregistrée dans les conditions du direct – mais l’exercice d’un dialogue sans concession. Notre devoir est de vous donner chaque semaine un aperçu des questions, des opinions et des passions qui traversent notre société. Quand bien même elles devraient nous hérisser.

Je n’ai qu’une ambition : vous permettre d’y voir clair dans les batailles idéologiques de notre temps. Alors à samedi ! »

 

Cordialement,

Partager sur...