Newsletter de France Culture

Ivan Jouravleff 06/10/2017 13:45 France Culture

Monsieur,

Autant le terme "newsletter" ne me choque pas outre mesure dans le message éponyme que je reçois régulièrement de votre chaîne, autant la féminisation à outrance des noms courants me hérisse le poil, et encore plus à l'écrit que sur les ondes.
Aujourd'hui même, on peut lire :
Joyce Carol Oates : "La littérature apporte de la profondeur, c'est une mémoire contre la superficialité"
LA GRANDE TABLE (1ÈRE PARTIE). À l'occasion de la parution du nouveau roman de Joyce Carol Oates, Paysage perdu, émission spéciale avec un entretien entre l'auteure et Christophe Ono-dit-Biot, et une discussion avec Caroline Marquette, professeure de littérature, spécialiste de l'auteure

Cette sorte de lutte des classes me rappelle celle de l'égalitarisme à tout prix qui a cours dans l'Education Nationale (et sans accent sur la majuscule, n'en déplaise aux réformateurs technocrates de la rue de Grenelle), qui part d'un bon sentiment mais par son approche ne fait que creuser plus encore le fossé entre les anciens et les modernes,
mais surtout, et c'est la raison pour laquelle je me permets de vous alerter, elle va à l'encontre de l'avis de l'Académie française
http://www.academie-francaise.fr/actualites/la-feminisation-des-noms-de-metiers-fonctions-grades-ou-titres-mise-au-point-de-lacademie
Et si même France Culture ne respecte plus l'Académie, alors la cause est perdu, et je propose d'y mettre le feu (à l'Académie, bien sûr : à France Culture, le bois est trop vert, et il y a de moins de moins de papier)
Je vous prie d'agréer, Monsieur, etc. etc.

Je suis désolé, mais je ne vous suis pas du tout. Il est tout-à-fait normal qu’une fonction soit féminisée si elle est occupée par une femme. Pendant des siècles, la question ne s’est pas vraiment posée, puisque les femmes étaient cantonnées (par une société patriarcale et des principes religieux) à un rôle de « mère de famille » et de « femme au foyer ». Il en est tout autrement aujourd’hui; par exemple, il est ridicule de dire qu’une femme est « directeur » ou qu’elle est « le ministre du Travail ». Quant à l’Académie française, on sait que sa réactivité à l’évolution de la langue est de plus en plus en décalage par rapport à l’évolution de la société.

Partager sur...