Nicolas Beau-quand le racisme l’emporte sur le sexisme et inversément?

Claire Saas 21/11/2016 10:35 Radio France

Monsieur,

Je viens d'écouter le journal de 12h30, et l'intervention de Nicolas Beau que la journaliste n'a, à aucun moment, interrogé sur l'emploi de certains mots. La lecture de Gérard Noiriel pourrait leur être profitable tant le terme de "beur", qui est considéré comme populaire, peu flatteur et souvent raciste, continue à être utilisé pour opérer des distinctions "ethniques" au sein de la population française, population d'une République pourtant une et indivisible. C'est tellement fréquent sur d'autres antennes que ça ne valait même pas la peine d'un message. Néanmoins, je me demande si le sexisme ne l'emporte pas sur le racisme lorsque Nicolas Beau appelle Madame Dati et Madame Vallaud-Belkacem par leur prénom. Il ne parle pas de Nicolas, mais de Nicolas Sarkozy; qui se permettrait une telle audace? Pour finir, je me demande si l'intervenant aurait appelé l'ancienne garde des Sceaux, Madame Guigou, par son prénom ou si Mesdames Dati et Vallaud-Belkacem ne bénéficient pas d'un traitement doublement défavorable. Ce qui m'attriste le plus, c'est que cette conversation se déroule sur France Culture et que la journaliste ne réagisse pas, alors même que les attachées parlementaires, les députées, les avocates dénoncent le sexisme ambiant.
Bien cordialement,

Claire Saas

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...