Non, les avocats commis d’office n’ont pas « peur de se mouiller » !

03/09/2019 14:01 France Inter

Bonjour,
Lors de l'interview réalisée ce matin par Léa Salamé, j'ai été consternée d'entendre l'invitée, Mme Seliman, affirmer qu'elle avait tardé à obtenir gain de cause attendu qu'elle n'avait pu bénéficier que des services d'avocats commis d'office ( ou travaillant à l'aide juridictionnelle ). Je suis avocat, par conviction régulièrement commis d'office et acceptant de n'être indemnisée qu'au titre de l'aide juridictionnelle, comme nombre de mes confrères. J'interviens fréquemment pour des femmes dans la situation de votre invitée. Si Mme Seliman a eu affaire à un avocat négligent, peu investi, j'en suis navrée mais il ne peut être prétendu que les avocats "commis d'office" seraient moins consciencieux, moins compétents, ou, comme il a été dit, que de facto ils ne se "mouilleraient pas"... C'est parfaitement insultant et injuste pour tous ceux d'entre nous qui travaillons sans compter dans l'intérêt de nos clients, que ceux-ci aient les moyens de nous régler eux-mêmes ou pas. Pardonnez cette humeur, mais j'ai été particulièrement choquée d'entendre ces propos sur une station que j'apprécie et respecte autant que la vôtre.