Orientation communautaire de l’émission musicale de France inter « Vous avez dit classique »

jean-claude sichel 31/05/2016 12:05 France Inter

Je trouve que la succession de références à Israel, ou aux références juives des programmes de cette émission est de nature à nuire à l'image que l'on se fait de notre chaîne de service public. Il est bien entendu nécessaire d'aborder toutes les musiques, tous les auteurs et interprêtes. Cependant Madame Elsa Boublil a quand même tendance à favoriser cette orientation dans les invités, les commentaires lors d'entretiens et les choix de musiques.
Ce n'est donc pas le fait qu'il existe des émissions consacrées à la musique juive, ou au parcours d'un invité passant par Israël qui est en question. C'est la répétition d'une orientation qui passerait fort bien dans une radio de communauté. Nos interprètes de talents, nos musiciens et nos invités ne sauraient se limiter à cette stricte orientation.
Bien entendu, il existe quelques émissions qui dérogent à cette règle, notamment celles du vendredi plus orientées jazz. Une audition objective de cette émission sur plusieurs mois du lundi au jeudi montre une tendance qu'il serait bon de faire évoluer. Merci de votre attention

Elsa Boublil vous répond :

« Je suis consternée et j’avoue en avoir le cœur qui bat tant je trouve cette remarque déplacée et véritablement orientée pour le coup. Cette remarque m’oblige à me justifier, prouver que je n’oriente rien. Mais comment oser croire une seconde que j’oriente mes choix ? qu’est-ce qui justifie cela ?
Ce mail arrive après une émission consacrée à Amos Gitai, le réalisateur israélien. Evidemment, quand on reçoit un homme de cette origine, on parle de son pays et de la judéité, cela tombe sous le sens.
Je repasse les invités de la semaine dernière : Marguerite Abouet : d’oigine ivoirienne, nous n’avons jamais évoqué ni Israël ni le judaisme. Mais nous avons parlé de côte d’Ivoire, d’Afrique et avons passé des musiques africaines.
Mardi : l’éditeur JY Clément. Une heure consacrée à Glenn Gould et à sa musique. Pas un morceau « juif » Par ailleurs j’aimerais bien savoir quelles sont les musiques classiques juives ?
Raphael Pichon mercredi. Nous avons passé des œuvres religieuses chrétiennes essentiellement
Jeudi : le pianiste Philippe Cassard. Nous avons essentiellement évoqué Claude Debussy, compositeur français (dire que je dois justifier ainsi mes choix me sidère)
Vendredi : le chanteur américain Gregory Porter (dois-je alors préciser qu’il est noir ?) »

Partager sur...