partialité des journalistes

Sylviane Franzetti 07/11/2017 12:56 Radio France

Monsieur le médiateur des programmes,

Les journalistes de France inter, France TV... parlent des catalans en tant que nationalistes pour ne pas dire nationalistes étroits.

Les traiter uniquement de nationalistes c'est oublier que les Catalans sont indépendantistes et Européens, c'est oublier leur passé et leur présent de résistance face à un État sans concession, sans dialogue,
sans compromis , c'est oublier leur sens de la solidarité et leur engagement en faveur d'une république sociale face à une monarchie intransigeante et corrompue.
Nous déplorons un parti pris en faveur de l’exécutif de Rajoy qui ne sait que manier la répression et la menace, un exécutif qui matraque, emprisonne et poursuit, un exécutif dont une partie au moins se réfère au totalitarisme Franquiste!

Un journaliste se doit d'être impartial et d'équilibrer l'information en rappelant les données ci dessus qui sont des faits.

il est quand même désolant que la majorité des journalistes, comme des hommes politiques, préfèrent défendre un régime monarchique issu du franquisme, plutôt qu'une République sociale.

cordialement,

S Franzetti.

Si je vous suis, impartialité signifie avoir la même approche que vous. Or, les journalistes ne sont pas là pour défendre un régime plutôt qu’un autre. Ils sont là pour donner les faits et expliquer une situation. Il s’avère que le référendum catalan était illégal; devions-nous dire le contraire? Une consultation  aura lieu en décembre et devrait, cette fois, être organisée dans les règles; laissons faire la démocratie. Et acceptez le fait que les journalistes racontent la réalité, laissent les partis en lice s’exprimer et ne soient pas des militants.

Partager sur...