La partialité des médias et leur influence sur l’opinion

ALAIN GRIMAUD 19/05/2016 15:24 France Inter

Je suis auditeur de France Inter depuis de nombreuses années et particulièrement du 7-9 et du 18-20. J'ai exploré des chaines concurrentes mais aucune n'égale, à mon humble avis, la qualité des émissions de France Inter. Mon attachement à une radio et à sa façon de traiter l'information, porte sur quelques valeurs qui m'apparaissent essentielles comme le respect des personnes et l'impartialité. Par ailleurs, la course à l'audimat ne semble pas guider les sujets à traiter de cette station. J'apprécie P.Cohen et N Demorand qui, globalement, véhiculent ces valeurs dans leur émission respective.
Malheureusement, lorsque l'actualité est sous tension comme elle l'est aujourd'hui, de vieux démons réapparaissent. Je le perçois très nettement depuis plusieurs semaines avec les évènements liés à la Loi Travail. Pourquoi donner autant d'importance et de temps d'antenne à un mouvement comme "nuit debout" qui représente une infime minorité de Français ? Pourquoi donner plus de parole à ceux qui crient leur haine de la police, des entreprises, du gouvernement, ... ?
Je considère que France Inter a contribué à ce déchaînement en multipliant les témoignages à charge. Impartialité où es tu ? De la même manière, les propos critiquant les entreprises ont été largement diffusés, sans compter les billets des humoristes du matin, prompts à coller à l'actualité et surtout à la vindict populaire. Curieusement, ces derniers jours le ton change, notamment depuis l'agression filmée de policiers. On entend maintenant des résultats de sondage qui indiquent que la majorité dite silencieuse soutient ses policiers ... Recherche d'audimat ? Avons nous entendu des défenseurs de la Loi Travail ? Peu et pourtant il y en a certainement ailleurs que dans le milieu politique, des entrepreneurs par exemple. Avons nous eu des explications détaillées, argumentées sur le contenu positif de cette Loi pour l'emploi ? Peu également. Avons nous entendu des personnes excédées par les propos de cette minorité qui crie fort ? Non, bien sur, il s'agit de la majorité silencieuse. Même France Inter s'est laissé entraîner dans cette spirale où il fallait crier contre la Loi, le gouvernement, ces entreprises scélérates, ....
Quant au respect des individus, je suis choqué d'entendre le ton de P.Cohen envers les dirigeants du FN lors des interviews. Je ne partage absolument pas les idées de ce parti mais je ne comprends pas son agressivité. Les valeurs que j'exprimaient en introduction devraient le contraindre à "laisser au vestiaire" sa sensibilité, que je partage par ailleurs.
J'espère ne pas faire preuve de naïveté en pensant que France Inter n'est pas une radio "comme les autres".

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, France Info et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...