Paté d’allouette et construction de pensée.

William Warin-Dhavernas 24/02/2016 17:37 France Culture

Monsieur,

je vous remercie de votre réponse à mon précédent message :
http://mediateur.radiofrance.fr/message-equilibre-de-la-parole-lantenne-france-culture

Cependant, il ne répond pas à la question de fond qui est l'équilibre de l'antenne. "Toutes les opinions ont leur place sur France Culture" ne signifie pas que toutes les opinions aient la même place.

Par ailleurs, le fait que des auditeurs vous accusent indifféremment d'être de droite ou de gauche ne démontre en rien un équilibre de l'antenne. Vous remarquerez d'ailleurs que je n'ai jamais proféré une telle accusation, ni dans un sens, ni dans un autre.

Enfin, je me permet de vous signaler que "de droite" ou "de gauche" est une notion bien légère pour refléter un quelconque pluralisme. Pour être clair, dussiez-vous donner égal temps de parole à M. Bayrou (homme dit de droite) et M. Macron (homme dit de gauche) que le pluralisme serait loin d'être rempli.

Mais ma question allait au delà de cela et je l'ai visiblement mal exprimée.

Il n'est pas question de remettre en cause le droit de Brice Couturier à exprimer ses opinions. Il est question de remettre en cause le fait de se limiter à cela. Ce qui questionne, c'est la fonction de ces éditorialistes. Quel intérêt ont les opinions de M. Couturier, de Mme Fourest ou de M. Onfrey lorsqu'ils ne sont qu'un étalage d'opinion, sans argumentation, données, faits ou simplement raisonnement ?

Les éditoriaux politique ont toute leur place dans une presse d'opinion, mais si France Culture n'en est pas une comme vous semblez l'affirmer, quel y est alors leur rôle ? Pensez-vous que les auditeurs soient avides de connaître les opinions d'Untel ou d'Unetelle ou qu'ils soient avides d'informations et d'éclairages pour penser par eux-même ?

J'apprécie particulièrement Brice Couturier lorsqu'il chronique un ouvrage, évoque articles ou études, même s'il le fait toujours fortement avec le prisme de ses opinions, car alors, il ouvre des portes et des réflexions.
Ce qui m'a choqué dans sa chronique de ce matin n'est pas les opinions qu'il y exprime, mais le fait que ça ne soit qu'un étalage d'opinion.

J'espère juste que, si nous sommes quelques uns à émettre ce genre de protestations, il finira pas se créer un petit questionnement sur le fait que la matinale de FC soit juste, en un peu plus intelligent et plus cultivé, la même caisse de résonance de la pensée dominante que ne le sont les autres médias ou au contraire une source d'informations un peu plus audacieuse et différente.

Toujours respectueusement,

William Warin-Dhavernas