Pénurie de carburant

Claudina MICHAL 26/05/2016 9:56 France Info

Bonjour,
je suis assez déçue par le traitement de l'actualité concernant la pénurie de carburant actuelle en France.
Dans le traitement de l'information par France Info, que j'écoute depuis ce matin, il y a à la fois un manque de réactivité, un manque de rigueur et un défaut de mise en perspective, seulement partiellement compensé par l'interview de personnes extérieures aux médias et aux milieux politiques et officiels.

Depuis ce matin j'entends donc parler d'un début d'inquiétude alors que je me trouve bloquée chez moi, au nord de Lyon, faute d'avoir pu faire le plein de diesel, car aucune station dans un rayon de 30 km, ne peut plus approvisionner en diesel, les petites stations proches de chez moi, au nord de Villefranche sur Saone étant toutes fermées. Les journalistes en sont toujours à réproduire les dénégations du gouvernement expliquant qu'il n'y aurait pas de pénurie et que ce n'est qu'une impression, alors que la pénurie est bien réelle.
Les régions citées comme en difficulté de manière récurrente sont l'Ouest et île de France alors que Rhône Alpes, située plutôt à l'est si je ne m'abuse, est nettement en difficulté.

Les journalistes reprennent également la terminologie officielle parlant de blocage des raffineries, alors qu'il semblerait que dans la plupart des raffineries, comme dans celle de Feyzin il ne s'agit pas de "blocage" mais de grève, ce qui est bien différent car il ne s'agit plus alors d'une horde d'irresponsables tentant de nuire aux honnêtes travailleurs mais d'un droit légitime en démocratie exercé par des salariés, qui y sacrifient au passage une partie de leur revenu pour une cause qu'ils pensent en valoir la peine.

Il y a donc peu de chances que des raffineries en grève soient "débloquées". Ou alors cela s'appellerait un déni de démocratie.

D'autre part,les chiffres cités, eux aussi de manière récurrente et sans apporter de correction ou de nuance, me semblent inexacts car, même quand des stations ne sont pas globalement en manque de carburant, c'est d'abord le diesel qui est impacté, ce qui a des conséquences pour 60% des automobilistes, dont je suis. Si on considère la pénurie en diesel, au vu de la carte mise à disposition, ce ne sont plus 20% mais plutôt 80% des stations qui sont touchées, voire plus, dans ma région.

Merci de faire diligence et de faire preuve de plus de réactivité, de sens pratique, d'esprit critique et de mise en perspective et de ne pas vous contenter de répéter les propos des officiels, car il me semble que pour faire cela il n'est pas nécessaire de faire des écoles de journalisme.

Cordialement

C. Michal

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, France Info et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...