Peuple syrien

Daniel Galos 16/01/2017 16:57 France Info

Je suis triste pour les victimes syriennes de découvrir que franceinfo rencontre leur assassin.

Je comprends votre réaction à l’égard d’un dictateur; toutefois, un journaliste est appelé dans son métier à rencontrer tout type de personnalités – « fréquentables » ou non – susceptibles de nous éclairer sur sa politique et de répondre de ses actes. Interviewer un dictateur n’est ni lui donner raison ni le soutenir. Le travail du journaliste est de tenter de mieux faire comprendre des situations et de donner la parole à ceux qui font l’actualité, sans concessions.

Ecoutez le rendez-vous du Médiateur sur France Info ce samedi 21 janvier à 11h51

Partager sur...