Pitié avec les accords

Philippe SARCHER 29/02/2016 16:57 France Inter

 

Bonjour,
Je souhaite intervenir aujourd’hui pour signaler une erreur récurrente que l'on entend sur les ondes  de France-Inter (mais aussi sur d'autres ondes de Radio-France et ailleurs), surtout lors des journaux d'information, qui consiste à dire qu'une centaine, une trentaine, voire une palanquée se décline au pluriel.
« Une centaine d'agriculteurs « ont » bloqués ... »
« Une trentaine de manifestants « ont » été dispersés .. »
(D'accord, je n'ai jamais entendu « palanquée » me semble t-il)
Je n'ai pas d'exemple concret sous la main, mais il ne faut pas chercher bien loin dans les archives pour retrouver ce cas de figure. Rares sont les matins où mes oreilles ne saignent à entendre ces formules.
« Une » centaine, à moins qu'il n'y ait eut une réforme de ce côté là aussi, est et restera au singulier.
J'imagine que vous avez déjà été informé du problème, que vous l'avez déjà transmis, mais je n'ai pas vu de message récent relatant ce soucis. 
Bien cordialement

 

Bonjour,
Je souhaite intervenir aujourd’hui pour signaler une erreur récurrente que l'on entend sur les ondes  de France-Inter (mais aussi sur d'autres ondes de Radio-France et ailleurs), surtout lors des journaux d'information, qui consiste à dire qu'une centaine, une trentaine, voire une palanquée se décline au pluriel.

« Une centaine d'agriculteurs « ont » bloqués ... »

« Une trentaine de manifestants « ont » été dispersés .. »

(D'accord, je n'ai jamais entendu « palanquée » me semble t-il)

Je n'ai pas d'exemple concret sous la main, mais il ne faut pas chercher bien loin dans les archives pour retrouver ce cas de figure. Rares sont les matins où mes oreilles ne saignent à entendre ces formules.

« Une » centaine, à moins qu'il n'y ait eut une réforme de ce côté là aussi, est et restera au singulier.

J'imagine que vous avez déjà été informé du problème, que vous l'avez déjà transmis, mais je n'ai pas vu de message récent relatant ce soucis. 
Bien cordialement

Je suis désolé de vous contredire, mais on dit bien "une centaine d’agriculteurs ont manifesté". Il s’agit d’un nombre de personnes, donc pluriel. C’est ce que les spécialistes de la langue française appellent une syllepse: le sens réel l’emporte sur la règle grammaticale. J’ai d’ailleurs profité de votre message pour rappeler aux journalistes cette règle du pluriel après une centaine, une trentaine, etc. Il en est de même après "la plupart de" ou "la majorité des"…

Partager sur...