place de l’iran dans le monde musulman

RABEE HOMAYOUNI 16/02/2017 13:11 France Culture

Auditrice fidèle de vos programmes, je suis navrée de vous faire remarquer l'absence flagrante de l'Iran dans les programmes qui traite directement des thèmes où elle a joué un rôle majeur!!
Emmanuel Lorentin au sujet du moyen orient antique ou plus contemporain, n'évoque même pas le nom de l'Iran. Ou pourquoi, on parle de l'empire Ottoman mais on ne trouve pas intéressant de faire une émission sur l'aire culturelle iranienne ?
Dans l'émission "Question d'Islam" de dimanche à 7H, on parle de Farabi comme un penseur arabe ! idem pour Avicenne et les autres
Ou encore dans l'émission de Florian Delorme au sujet des républiques de l’Asie centrale, on n'évoque même pas l'information importante quant à l'appartenance de ces régions dans l'aire iranienne au 19ème siècle.Cela aurait pu éclaircir un peu les choses !
Enfin, pourquoi sur votre chaîne, on nomme le Golf Persique, une fois sur deux Golf arabique !!
On entend que l'Iran est importante dans la région et on évoque jamais l'histoire de ce pays et son influence culturelle !!

Voici la réponse du producteur :

« Chère madame, avant tout merci pour l’intérêt que vous portez à France Culture. Votre fidélité nous engage à être scrupuleusement rigoureux sur l’exactitude des propos proférés à l’antenne. Aussi vos remarques sont-elles recevables à plus d’un titre, toutefois, permettez-moi de souligner qu’à aucun moment il n’a été délibérément mentionné que Fârâbî, Avicenne et les autres (lesquels ?) sont de souche arabe. Ce qui est un non-sens total. En revanche qu’ils fussent des penseurs d’expression arabe et que leur œuvre soit écrite en langue arabe, c’est tout aussi une réalité indéniable.

Toujours est-il que la grande civilisation des Perses depuis bien avant l’avènement de l’islam est un fait que l’historiographie contemporaine ne doit jamais ignorer.

Si nous pouvions évoquer les Achéménides et les Sassanides dans l’émission « Questions d’Islam » nous le ferions avec joie et conviction. Simplement, cela n’entre pas dans le cahier des charges de l’émission. Cependant parler de la gnose ismaélienne, de la théosophie de Sohrawardi, de Ruzbehan, de Hafez, de Mîr Damad et de l’école d’Ispahan, de Mollâ Sadra et d’autres, fait partie des programmes à venir. En outre, si vous aviez des intervenants compétents à suggérer pour parler de l’empire des Safavides et de l’aire culturelle iranienne, ils seraient contactés et invités.

Tout comme il ne vous a pas échappé que, par exemple, l’émission consacrée aux jardins d’Orient a fait la part belle au paradis dont l’étymologie même témoigne du raffinement de la culture des Perses ainsi que l’émission avec le chiite Reza Kazemi venu spécialement de Londres a mis en évidence ce qu’il appelle la « tolérance » de l’islam, notamment dans sa version iranienne.

Enfin il est prévu de consacrer une émission si ce n’est plus au foyer iranien du néo-platonisme et à la renaissance perse en lien avec – et au regard de – la renaissance florentine.

Soyez assurée chère Rabee Homayouni qu’il n’y a aucune volonté de minorer voire, horresco referens, d’exclure la (ou les) culture(s) iranienne(s) des programmes de France Culture en général et de l’émission « Questions d’Islam » en particulier.

Bien cordialement à vous,

Ghaleb Bencheikh »

Partager sur...