Pourquoi arrêter Périphérie

valerie de vincelles 18/07/2017 8:47 Radio France

Je ne comprends la décision d'arrêter Périphéries !
C'est un format très court qui pourrait facilement trouver sa place dans la semaine ou le we (dimanche matin par exemple)
C'est une émission de qualité qui ouvre nos regards sur la beauté du monde, des gens, des initiatives etc...
Merci de faire en sorte que ce programme trouve sa place sur France inter à la rentrée

Bonjour voici quelques éléments de réponses de la directrice de France Inter :

Voilà quelques éléments de réponse pour l’émission Peripheries:

Premier élément de réponse: il ne s’agit pas d’une émission à proprement parler mais d’une chronique de 5′ incluse dans l’émission Un Jour en France, qui dans ses premières années d’existence se déroulait sur 10′ .

On ne peut pas parler à proprement parler d’émission mais d’une séquence qui après 10 ans d’existence peinait à renouveler son approche des zones dites périphériques.

Au moment de sa création peu d’initiatives existaient pour montrer la vitalité et la réalité des banlieues.

Aujourd’hui France Inter a choisi de donner la parole aux habitants et particulièrement aux jeunes de ces zones périphériques grâce â une initiative originale Interclass dans laquelle un travail au long cours , sur une année entière, est menée dans plusieurs classes de collèges et de lycées situés dans des zones sensibles. De ce travail en profondeur entre professeurs , journalistes et élèves naissent des émissions de 52′ diffusées sur la grille de France Inter.

Par ailleurs une journaliste de la redaction est dédiée à la question des banlieues et nourrit les journaux d’information de séquences sur le terrain.

Enfin le magazine de reportages de la rédaction  » Interception ». diffusée le Dimanche à 9 h pose souvent ses micros dans les zones sensibles.

Partager sur...