la prochaine fois… y en aura pas

NATHALIE ROSSO 27/06/2016 8:26 --Sélectionner--

ainsi, la prochaine fois.... y en aura pas. Et cette émission que 4 générations écoutaient régulièrement, n'auront plus d'unisson pour la chanson. Du temps que les voyages en voiture se faisaient sans cassette audio, sans cd et sans tablette, les enfants chantaient avec leurs parents, des heures durant. Notre père, c'était un dictionnaire des chansons françaises, c'est dire l'importance de l'émission pour toute la famille. Chez nous, c'est un lien essentiel, alors la prochaine fois, c'était un rituel. Tous les samedis, je ratais le début, pour tenter de trouver le thème. Pourquoi cette seule émission qui rassemblait les frères jacques, juiliette, trenet, higelin, et nous ouvrait les portes de l’éclectisme doit-elle s'arrêter. Philippe Meyer un millier de mercis de la part d'une famille qui aime la musique, les musiques, et qui regrettera amèrement les choix de la direction
merci philippe.................

Comme toutes les antennes, France Inter change une partie de ses programmes à la rentrée de septembre. Il est normal qu’une chaîne ne soit pas statique et offre régulièrement des programmes nouveaux pour satisfaire de nouvelles attentes des auditeurs. Je comprends que l’on soit attaché à une émission ou à un animateur et c’est normal que l’on regrette sa disparition ou son départ. Mais une antenne se doit d’évoluer, d’innover et d’étonner. Elle se doit aussi de conquérir de nouveaux auditeurs. C’est ce qui a toujours permis à France Inter de se maintenir dans les premières places des radios généralistes. A propos de la chanson française, pas d’inquiétude… Laurence Bloch, la directrice de France Inter, qui était l’invitée du médiateur dans l’Instant M du 17 juin (http://mediateur.radiofrance.fr/non-classe/rentree-france-inter/) a annoncé que sa place sera largement développée avec, notamment, tous les soirs de la semaine une grande émission musicale.

Partager sur...