PUBLICI ET REDEVANCE

GUY LESCURE 06/04/2017 8:04 France Info

Bonjour,
La pub est devenue de plus en plus envahissante et nous sommes arrivés à une quasi situation "d'un peu d'info entre deux pub" !! Elle a d'ailleurs modifié le rythme des journaux comme on le supporte mal le matin avec Fabienne Sintes qui distiille au rytme d'une mitrailleuse ces interventions, bouscule ses intervenants et aussi a cette façon inacceptable de couper la parole aux intervanants au prétexte de "n'avoir plus le temps" pour enchaîner par de l'auto promotion ou de la pub. France info est devenue une radio commerciale ce qui est inaccteptable et choquant car elle bénéficie de fonds publics. Mais il est vrai que l'argent public est aujourd'hui devenu privé pour certains !!!!!!!!!!! Comme disait le regrété Coluche "ne rigolez pas c'est avec votre pognon" !!!!
Par ailleurs un remarque ; le terme de "médiateur" ne semble pas adapté car il entend "médiation" entre deux points de vue ou discorde ce qui n'est jamais le cas. Vous évoquez des programmes, donnez des justifications sur des choix de sujets traités mais jamais ne remontez des critiques fondées ou des questions de fonds. Médiation JAMAIS.
Comme certains amis ou connaissances je n'écoute plus France info le matin, le ton est mauvais et ne convient pas au réveil. N'en déplaise à la rédaction et aux journalistes de cette tranche horaire tout le monde n'est pas "surexcité" dès le matin et friand d'un "max" de pub au petit déjeuner. On a suffisamment de raisons dans la journée d'être stressé sans avoir une une intraveineuse au réveil !!!!
Si vous ête de bonne foi vous ne pourrez qu'être d'accord avec ce constat ou alors il faudra faire appel à un médiateur !!!!!!!!!!!! Sans rancune mais ..!!!

J’ai déjà eu l’occasion de répondre aux différentes questions que vous posez, mais je vais le refaire avec plaisir:

  • oui, la publicité nous est indispensable, du fait d’un budget très « serré » et d’un déficit accumulé au fil des années que la direction actuelle doit résorber. Et jusqu’à présent, les parlementaires refusent une hausse significative de la contribution audiovisuelle.
  • vous pouvez ne pas apprécier certains programmes; c’est une affaire de goût personnel. D’autres apprécient si l’on en croit la hausse de l’audience de franceinfo.
  • enfin, comme disait Coluche: « Quand on ne sait pas, on… ». Concernant le médiateur, l’écoute des auditeurs n’a jamais été aussi importante. Depuis ma nomination, j’ai créé plusieurs lettres internes destinées aux équipes dirigeantes, aux journalistes et producteurs, je participe à une réunion hebdomadaire des directeurs de rédaction, une réunion bimensuelle du Comité de direction des antennes et, quand cela me semble indispensable, au Comité éditorial autour du président de Radio France; tout cela pour relayer et faire entendre les remarques, les suggestions, les critiques des auditeurs. Evidemment, ce n’est pas parce que quelques auditeurs n’apprécient pas un journaliste ou une émission que la chaîne va renvoyer ce journaliste ou supprimer l’émission. Mais des remarques pertinentes peuvent conduire à des réflexions et des évolutions rapides ou lors des changements de grilles de programme. Donc, rassurez-vous, mon travail de médiateur est intense et j’avoue avoir la chance d’être écouté et consulté; la voix des auditeurs n’est pas vaine. Et je suis également là pour expliquer et répondre aux questions que chacun peut se poser sur nos choix, notre fonctionnement, nos contraintes, etc.
Partager sur...