publicité

Aymeric Berling 03/01/2017 17:16 France Inter

Bonjour M. le médiateur.
Je vous recontacte à propos de l'envahissement (oui c'est bien le mot) de la publicité sur les ondes de FI. Deux remarques supplémentaires par rapport à un premier message envoyé en décembre.
1. J'ai eu la curiosité de voir combien de messages vous sont parvenus en 2016 sur ce thème. Je n'en vois que 17 publiés, ce qui laisse penser à un intérêt limité des auditeurs. Or par curiosité j'ai cherché mon message, mais en vain. Que faut-il en conclure ? Mon message n'aurait-il aucun intérêt pour les autres auditeurs ? Que représente dans ce contexte le chiffre de 17 messages sur ce thème, si ce n'est l'apparente volonté de ne pas montrer le nombre réel ? Quand j'en parle autour de moi, tous les fidèles de FI sont consternés, atterrés, ulcérés par ce changement d'esprit de FI.
2. J'ai lu avec intérêt vos réponses. Elles sont bien argumentées mais vous prenez clairement parti pour le législateur qui a décidé que la publicité est nécessaire à l'équilibre financier de FI plutôt que l'augmentation du financement public. D'après ce que je comprend de votre rôle, vous portez un jugement indépendant et donc j'en conclu que en tant que médiateur vous êtes d'accord avec ce développement. Dans le cas contraire vous auriez pu, en en prenant note, déplorer ce choix du législateur, comme de nombreux (innombrables ?) auditeurs. Votre jugement va je le pense à l'encontre de ce que pensent la plupart des auditeurs de FI: NON ET ENCORE NON à cette publicité ENVAHISSANTE.
Je vous souhaite et aux équipes de FI une bonne année 2017 sans pub.
Aymeric Berling

Tout d’abord, merci pour vos vœux et à mon tour de vous souhaiter une excellente année et de vous remercier de votre fidélité (malgré la pub!). A propos des messages, je l’ai déjà expliqué plusieurs fois, nous ne pouvons tous les publier. En revanche, tous sont lus, puis je fais une sélection des plus représentatifs auxquels je réponds et que nous publions; ils servent de réponse « globale » à tous les messages qui nous ont été envoyés sur le même thème. Nous venons de faire nos statistiques pour l’année 2016; nous avons reçu plus de 22 000 messages. Impossible de tous les publier; cela serait d’ailleurs « illisible » sur le site. Concernant plus particulièrement la publicité, je n’ai pas à prendre parti; mon rôle de médiateur est de répondre à vos préoccupations, d’apporter des explications et de relayer vos messages. Je sais bien que de nombreux auditeurs de France Inter souhaiteraient moins de publicité (voire pas du tout) avec, en contrepartie, une hausse de la Contribution audiovisuelle. Mais c’est du ressort des politiques et non de Radio France. Pour cette année, le gouvernement souhaitait une hausse de 2 euros; les députés n’ont accepté qu’une hausse d’un euro… Enfin, rassurez-vous, le nombre de messages publicitaires devrait ralentir; le mois de décembre, lui, est toujours un mois très chargé en publicité, quelque soit d’ailleurs le média, radio, télévision, presse écrite ou internet.

Partager sur...