Quid de la Parité Hommes/Femmes sur les ondes ?

Marie CADIOU 28/07/2016 15:15 France Culture

QUID de la PARITE Hommes/Femmes sur les ondes ?

La situation n'évolue guère en matière de parité hommes/femmes sur les antennes de France Culture et de France Inter. Le Rapport de Reine Prat de 2009 reste hélas d'actualité et le triste constat suivant s'impose :
- Les hommes restent accrochés aux commandes des émissions phares, dont les matinales.
- Le temps d'antenne est essentiellement occupé par des voix masculines.
- Les experts sont encore surtout des hommes.
- La parité n'est jamais atteinte sur les plateaux (ou rarement : citons la parenthèse Le Téléphone Sonne avec Hélène Jouan). Quand il y a des femmes c'est un ratio de 1 pour 3/4 (voir L'Esprit Public, Le Téléphone Sonne).
- Les chroniqueurs sont rarement des chroniqueuses (voir la dernière demi-heure de la matinale de France Culture).
- Une voix féminine vient, façon "speakerine", rappeler le nom de l'émission en cours (cf. La matinale de France Culture). Cela donne une illusion de parité.
Il s'agit des antennes de Radio France, des radios financées par nos impôts. Une répartition plus équilibrée des voix sur les ondes serait légitime et plus conforme à la réalité du monde.

Cette observation ne modifiera, probablement, en rien les choses : les traditions, les stéréotypes, les clichés ont la vie dure !

"Un auditeur sachant auditer" et qui pourrait aimer encore plus votre radio, France Culture surtout !
Marie

Nuançons un peu vos propos notamment avec l’exemple de France Culture :

Ce mois-ci, Olivia Gesbert est aux commandes des Matins

A la rentrée, Emilie Chaudet présentera Les Petits Matins de 6 à 7h et nous créons une matinale le samedi avec Caroline Broué.

A la rentrée, Zoé Sfez tiendra le Journal de la Culture dans la dernière demi-heure de l’émission.

A la rentrée encore, nous aurons deux femmes aux commandes des principaux journaux, de 7h et de 8h, Catherine Duthu et Amélie Perrrier.

Lorsque les émissions sont produites par des femmes, c’est une voix masculine qui fait les relances horaires.

Le travail sur les femmes expertes est permanent, si nous n’arrivons pas toujours au résultat voulu, nous y oeuvrons et de mieux en mieux.

Cette question est essentielle et je crois que Radio France la prend désormais à bras-le-corps.

 

 

 

 

Partager sur...