Radio Jour de France

23/05/2018 13:04 Radio France

Bonjour,

Nous sommes le samedi 19 mai, et depuis mon lever ce matin, je suis de fait contraint de fuir, littéralement, les journaux de France Inter et l'antenne qui constitue en général mon recours, à savoir France Info. J'alterne entre la sidération et l'ulcère d'entendre que ces deux antennes ont décidé que l'information la plus importante du jour était un événement mondain. J'ai beau y réfléchir, je ne comprends pas comment il peut être considéré comme ayant la moindre pertinence. Un individu "'qui ne s'est donné que la peine de naître" et qui n'exercera jamais, jamais, la moindre responsabilité conséquente, épouse une jeune femme qui n'est, j'en suis désolé pour elle, d'aucun intérêt.

La démographie britannique est-elle si sinistrée que le mariage de deux jeunes gens, et par la suite la naissance de leur progéniture, soient considérés comme des sujets d'une telle importance ?

Comment pouvez-vous justifier que Radio France consacre autant de temps d'antenne et de moyens à ce navrant étalage de vacuité en chapeau ? Rassurez-moi, je m'adresse bien au médiateur de Radio France, vous n'avez pas été rebaptisés Radio Jour de France ?

Je sais bien que nous sommes le week-end, par conséquent les seuls sujets qui semblent trouver leur place dans un journal sont traditionnellement le sport et la météo, mais je suis révulsé d'entendre ce qui, au final, est une forme d'obséquiosité.

Dites-moi que c'est de la fainéantise. Un moyen pour vos équipes de passer le week-end sans se fatiguer. Je crois que je préférerais encore cette explication, après tout je peux la comprendre, que l'idée que vos rédactions, auxquelles j'accord en général un certain crédit journalistique, pensent réellement que c'est un sujet majeur.

Sincèrement,

Bonjour,

vendredi à 9h45 sur France Inter, Angélique Bouin, la directrice adjointe de la rédaction répondra aux auditeurs dans la séquence du Médiateur

cordialement,

Partager sur...