Radiofrance a-t-elle formalisé une réflexion sur la langue ?

Guy Decreuse 30/01/2018 12:34 Radio France

Cher monsieur,
Je serais curieux de savoir s'il existe parmi les journalistes de Radiofrance, voire à l'initiative des différentes chaînes, une réflexion sur l'usage de la langue, d'une part sur la prononciation des noms étrangers (p. ex. Leicester que certains s'obstinent à prononcer La-ister !), d'autre part sur les néologismes et anglicismes en général.
Tandis que certains journalistes parlent de mot-clé ou de mot-dièse sans que cela ne choque personne, d'autres, cf. Fabienne Sintès, ignorent l'irritation des auditeurs qu'ils accablent de hashtags et de fake news. Mais oh miracle, cette semaine, une de vos journalistes a parlé "d'information bidon". Que voilà une belle expression qui dit bien ce qu'elle veut dire ! Alors que "fausse nouvelle" ne sous-entend pas l'intention malveillante de la tournure anglaise, et que "bobard" ne renvoie pas au monde des médias et s'utilise plutôt dans le domaine de la sphère privée, l'expression "information bidon" dit bien ce qu'elle veut dire. Alors, y a-t-il à Radiofrance une instance susceptible de promouvoir de telles expressions auprès de journalistes gênés d'utiliser un anglicisme, faute de mieux. Même les professionnels de talent ont quelquefois besoin d'un coup de main. Françoise Giroud justifiait l'emploi de "c'est un must" car, "c'est un, c'est un..." il n'y a pas d'équivalent français, disait-elle. Eh bien si, il suffit de tourner la phrase différemment et de dire "c'est incontournable".
En un mot, j'aimerais savoir si Radiofrance a thématisé, formalisé, d'une manière ou d'une autre, l'amélioration du français à l'antenne pour fournir, éventuellement, à ses journalistes les outils et le soutien professionnel dont ils ont quelquefois grandement besoin dans le domaine de la langue.
PS : Cela a été formalisé dans certains médias étrangers.

Non, il n’existe pas de « commission langue française » à Radio France. C’est le rôle du médiateur d’être vigilant à propos du bon usage de la langue. Ce qu’il fait en relayant les remarques des auditeurs, notamment dans sa lettre hebdomadaire destinée aux équipes d’antenne et aux directions. Il propose également la vidéo « Le Sens des Mots »  chaque semaine sur son site et sur les réseaux sociaux. Cela dit, il est difficile de combattre certains usages de la langue quotidienne.

Partager sur...