radios publiques et défense de la langue française

Laurent LUTZ 14/09/2016 7:38 France Inter

Voilà plusieurs années que Radio France semble avoir décidé que "live" devrait être préféré à "sur le vif" (alors que l’origine de "live" n'est, selon toute vraisemblance, qu'une traduction en anglais de l'expression française "sur le vif").

Et voici qu'à l'occasion d'une plus grande et fort regrettable ouverture de France Inter à la publicité commerciale, on vient nous expliquer, plus de dix fois par jour (et c'est le seul thème de cette nouvelle publicité vide de tout autre contenu) que le nom "MYLAN" devrait, en bon français, se prononcer "Maîlanne".

Nul doute que la capitale de l'Allemagne va bientôt devenir "Berlîne"

D’accord avec vous pour regretter que « live » se soit imposé sur l’expression exacte « en direct ». Le summum du ridicule étant le « pléonasme »: « en direct live » déclamé par de nombreux animateurs. Je crains malheureusement que le combat pour éradiquer le mot « live » soit définitivement perdu, tant son usage est devenu commun dans les médias.

En revanche, concernant Mylan, il est normal que sa prononciation corresponde au nom exact de la marque. Il ne viendrait à l’idée de personne de prononcer Apple à la française (apleux) ou Boeing (bo-unge).

Partager sur...