Rappel à la portée des termes employés lors du journal d’actualités

Paul ORTAIS 02/08/2017 8:11 France Inter

Lors du journal de 21h le 1er Août 2017 une journaliste dont je n'ai pas relevé le nom commentait la situation en Turquie, qui a pris un tournant d'une dureté que personne n'ignore.
A chaque fois que la répression en Turquie est commentée sur vos antennes, les journalistes font référence au "putsh manqué de Juillet 2016". Les seules informations connues à ce propos proviennent de M. Erdogan lui-même. Il n'existe à ma connaissance aucune preuve de la matérialité des faits. Sachant que c'est le prétexte pris pour lancer une répression Stalinienne, il y a pour le moins une très forte suspicion que le fameux événement ait été tout simplement fabriqué et ses seuls éléments observables produits par les troupes d'Erdogan.
Sachant cela, et l'excellente qualité de vos chaînes en général ne me permettant pas de douter que vos journalistes en sachent bien plus encore, il est incompréhensible d'entendre à -chaque- occasion qui se présente vos antennes justifier des crimes politiques massifs. Une précaution oratoire élémentaire, "..putsh supposé.." que je n'ai pas à leur enseigner serait moins exaspérante pour les victimes, ne croyez-vous pas ?
Merci pour votre écoute,
Paul Ortais
Paris

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr

Partager sur...