Rapport de l’inspection générale sur le bizutage à l’ENSAM

Corinne PONCET LACROIX 24/02/2016 11:49 France Info

Bonjour,

je viens d'écouter l'interview
de Mme Marie France Henry, interrogée suite à la transmission de ce rapport à
la ministre de  l’Education Nationale.

Elle met l'accent, avec la complicité
de la journaliste, sur des pratiques de bizutage humiliantes et  justement réprimées par la loi.

Or, il est dommage que l'essentiel de cette interview, repose sur
les allégations de cette responsable, sans donner la parole aux jeunes ou aux
parents des futurs ingénieurs, qui sont plus au fait de la réalité de chaque
centre ENSAM.

Mon fils  a intégré  l'ENSAM de Cluny. Il a comme ces prédécesseurs
participé et non subi la PTV (période de transmission des valeurs) qui demeure
un fait marquant de l'esprit Gadzart depuis plusieurs générations de diplômés.

Il n'a jamais subi de réveil nocturne, été victimes de hurlements,
ou brimades.

Par ailleurs, les futurs ingénieurs qui ne souhaitent pas
participer à cette PTV le peuvent parfaitement. Leur choix est respecté.  La journaliste   demandait  comment rassurer les parents?

Je crois qu'un témoignage objectif de parents, confronté à ce que
rapporte Mme Henry, serait de nature à  les rassurer. La PTV à l'ENSAM n'a
rien de dégradant, les jeunes ne dorment pas en cours et ne sont pas humiliés
par leurs ainés.  Au contraire, ils
tirent une grande fierté de cette période de transmission  et prépare au "baptême du conscrit » ;
manifestation à laquelle familles, personnalités locales, anciens diplômés
(parrains), etc.. sont conviés.