re-re-diffusions

FRANCOISE BLANC 07/07/2017 7:47 France Inter

Bonjour Monsieur,

Vous parait-il normal de re-diffuser la même émission sur Barbara le mercredi 5 juillet de 5 à 6 h puis le jeudi 6 juillet de 5 à 6 h ? Pourquoi pas aussi le vendredi de 5 à 6 heures ? Là je trouve que c'est abuser !..

J'espère qu'il s'agit d'une erreur de programmation ....

Cordialement.

Françoise BLANC

Voici la réponse de la chargée de réalisation :

« Bonjour Madame Pontier ,

Vous avez raison, Madame, il n’est pas normal de rediffuser la même émission deux fois de suite.

Je comprends votre mécontentement, il ne s’agit pas d’un manque de vigilance à proprement parler mais d’une erreur dont je suis responsable.

Comme vous semblez être une auditrice attentive, fidèle et matinale, je vous dois des explications, je suis désolée car elles seront sans doute très fastidieuses.

Je me suis occupée de la diffusion de ces séries estivales qui vont vous faire découvrir dans la durée des chanteurs mythiques tels que : Barbara, C.Aznavour, J. Brel et J. Dutronc et que vous semblez ,d’après votre mail ,apprécier.

Je suis partie en vacances fin juin, ne sachant pas qu’il y avait des rediffusions prévues la nuit  pour  tous ces feuilletons, un mail envoyé par la coordination me le précisait, mais il m’a échappé.

Etant en vacances, les deux premières rediffusions ont donc été prises en charge par les techniciens qui étaient de faction et qui se sont débrouillés comme ils pouvaient lorsqu’ils ont découvert quelques minutes avant la prise d’antenne qu’il n’y avait pas les émissions de rediffusion de nuit.

Les techniciens assument un travail difficile pendant l’année et encore plus durant la période estivale, donc ils ont diffusé ce qu’ils avaient, d’où cette double diffusion d’un même épisode.

Conscient de ce problème, la coordination technique m’a immédiatement prévenu hier matin, mercredi 5 juillet.

Je suis donc revenue de vacances, le soir même à la radio, pour copier et préparer les prochaines rediffusions afin qu’elles soient diffusées dans l’ordre prévu.

Croyez bien que je regrette mon inattention qui vous a conduite à écrire à notre médiateur, lequel m’a transmis votre message auquel je réponds ce soir.

J’espère, malgré tous ces bouleversements qui vous perturbent- je l’entends bien-, que vous continuerez de nous faire confiance et que vous resterez à l’écoute de France inter qui reste une radio de service public.

Ce mot pour nous tous, qui travaillons dans cette maison ronde emblématique, n’est pas un vain mot, il représente parfois une vie de travail au service des auditrices et  des auditeurs qui nous écoutent de l’autre « côté du poste » ou qui nous suivent et nous podcastent de plus en plus nombreux sur leur smartphone.

Voilà Madame, vous savez tout, s’il y a une responsable c’est moi, aussi, croyez bien que je suis triste de vous avoir gâché par inattention, une matinée à l’écoute de cette superbe série sur Barbara, et j’espère qu’une erreur humaine ne vous incitera pas à aller écouter les programmes concurrents.

Avec tout mon respect.

S.D »

Partager sur...