recherche

véronique boyer 16/01/2016 7:28 France Inter

Bonjour,

 

Je ne suis pas une habituée du recours au médiateur ou de commentaires à tout va. Mais là hier en écoutant les informations mes cheveux se sont dressés sur la tête lorsque que j'ai entendu la journaliste parler de cobaye pour la recherche ! Sachez que tout participant est une/un volontaire ayant reçu toute l'information nécessaire et a signé un accord en donnant son accord par consentement éclairé. 

Bien entendu il y a eu le petit reportage de "raoul" qui dit avoir suivi plusieurs protocoles pour ganger de l'argent ; il dit de lui être un "cobaye". Ce propos n'engage que lui.

En France il n'y a aucun cobaye qui participe à la recherche ; il n'y a que des volontaires. Le temps des cobayes est révolu. Si tel n'était pas le cas cela induirait une participation contre la volonté de la personne ou encore même à son insue !

Alors journalistes soyez vigilants dans vos termes employés ! avec de telles erreurs de vocabulaire vous faites un tort considérable à la recherche dont nous avons tous besoin, vous en premier lieu. La recherche permet de faire reculer tant de maladie notamment les cancers, améliorer la prise en charge d'autres maladie à défaut de pouvoir les guérir tellses le SIDA, la maladie d'Alzheimer, etc... Les volontaires sont indispensabes, c'est une merveilleuse façon d'être au service de la science, c'est un acte citoyen

Faites amende honorable et construiser un reportage digne de ce mot pour la mise en valeur de cet acte : soyons volontaire pour ne être guéris demain

Merci

 

P.S. : le texte de vérification après les caractères à recopier ne pourrait-il pas être en français : cf tout en bas de cette fenêtre !

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Nous souhaitons être en mesure de vous satisfaire au mieux, tout en précisant qu’il nous est impossible de répondre personnellement aux 1500 contributions que vous nous adressez chaque semaine sur le site mediateur.radiofrance.fr , sur Facebook « Médiateur des antennes », sur Twitter « @mediateurRF » ou par mail mediateur@radiofrance.com . Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, France Info et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire à destination de tous les responsables des antennes de Radio France.
Merci de votre fidélité à nos antennes.
Bruno DENAES, médiateur des antennes de Radio France.

Partager sur...