Répliques par Alain Finkielkraut

Noah Gauchet 28/06/2017 13:52 Radio France

Bonjour,
Je ne suis pas surpris que la dernière émission de Répliques, où Alain Finkielkraut invitait Renaud Camus et Hervé le Bras, fasse autant parler d'elle. Je souhaitais simplement féliciter AF d'avoir tout de même invité un personnage finalement assez toxique et pas toujours défendable (AF a quelquefois été vigoureux dans son agacement envers lui), et de nous prouver que les idées valent ce qu'on en fait pendant un débat. Personne ne gagne rien à faire taire des idées : il faut les confronter à d'autres, et si elles sont mauvaises, faibles, elles perdront. L'entre-soi, où on n'invite que des gens qui pensent comme soi, cela s'appelle de l'élitisme et il y a toujours un sévère retour de bâton. C'est donc tout à l'honneur d'AF de continuer à inviter des gens qui pensent comme lui, qui ne pensent pas comme lui, et qui pensent un petit peu comme lui. On peut peser les idées, les mesurer, les garder ou les jeter. C'est cela l'esprit d'ouverture et Alain Finkielkraut est sans doute le premier des producteurs de la station à s'ouvrir ainsi. Beaucoup d'autres préfèrent inviter des analystes et des spécialistes qui vont aller dans le sens de l'opinion du producteur, ce qui n'est pas toujours passionnant à écouter : c'est de la confirmation de pensée avec du jargon de sociologue ou de politologue.
Merci donc à Alain Finkielkraut, j'espère qu'il sera de retour à la rentrée, car ses émissions, au ton érudit et adulte, nous enchante (presque) toutes les semaines, surtout lorsqu'il s'agit de sujets culturels et littéraires. L'esprit d'ouverture, c'est Alain Finkielkraut qui l'incarne!