Répliques d’Alain Finkielkraut aux portes de l’islamophobie, du racisme et du soutien au FN

Philippe POITOU 21/10/2015 20:20 France Culture

Monsieur le Médiateur, j'écoute FrAnce Culture depuis des décennies je suis un auditeur fidèle et passionné par l'émission répliques, j'ai tous les livres d'Alain Finkielkraut pour qui j'avais il y a peu une vraie estime et une sincère considération. Il était pour moi un des plus grands penseurs Français. Mais depuis plusieurs semaines, je suis attéré, dégouté, écoeuré par la dérive de cet intellectuel. Soyons honnetes et regardons la réalité il n'y a plus une émission où la shoah, l'antisémitisme ou la critique des populations émigrés des banlieus ne soient le thème principal, je ne suis ni antisémite, ni islamophobe, tout juste un militant humaniste, mais là cela devient insupportable, invivable, Alain Finkielkraut tient des propos réitérés qui ont tout à fait l'aspect du racisme, de la xénophobie, de la haine des jeunes immigrés des banlieus, je suis psucho sociologue en retraite depuis peu et je suis attéré par Alain Finkielkraut. Je n'ai ni haine, ni rancune, j'aimerais qu'il se ressaisise et prenne conscience de cette dérive, il devient réactionnaire et allié évident du FN même si je suis convaincu que cela n'est pas son intention.Monsieur le médiateur, je vous supplie de faire lire mes propos à Alain Finkielkraut en espérant que ces mots encore teinté d'un reste de sympathie le feront réagir. Il n'est pas sur la radio juive où son attitude serait plus acceptable. Du fond du coeur, merci monsieur le médiateur pour votre aide.

Voici la réponse que nous a fait parvenir Alain Finkielkraut :

"

Monsieur,

 

Vous êtes atterré par mes émissions. Je suis atterré par
votre lettre.

Les Juifs vous mettent dans un tel état d’exaspération que
vous me reprochez d’être obsédé par la shoah alors que j’ai consacré une seule
émission à ce sujet depuis le début de l’année et que cette émission portait,
pour la critiquer, sur la religion de la shoah.

Quant à la question de l’Islam, je l’aborde toujours sous
forme de débat contradictoire, mais vous n’aimez pas le débat, vous êtes
allergique à la contradiction. C’est l’écho de vos propres pensées que vous
souhaitez entendre.

Oubliez Répliques.

Alain Finkielkraut"

Partager sur...