Respect de la langue française

Jean Roch BOYER 27/02/2017 14:43 Radio France

L' adjectif numéral "un" et le féminin.
Le Larousse nous rappelle qu'on dit "une page" mais que nous devons dire "page un".
Cette règle a toujours été appliquée, mais depuis déjà trop bien longtemps, sur France Inter on dit : "Sept heures une" ou " huit heures vingt et une".
Le nombre "vingt et un" existe mais le nombre "vingt et une" n'existe pas. Sauf s'il est suivi d'un nom féminin. Si nous disons sept heures et une minute c'est bon. Mais si " un " n'est pas suivi il est invariable.
La beauté de notre langue vient notamment de ces subtilités que France Inter devrait faire vivre.
Sur Radio première ici à la Réunion, celui qui donne les informations routières s'inspire de France Inter et nous bassine tous les soirs avec sa départementale "quarante et une" ou autre.
A dix huit ans je n'arrivais pas à parler le français. Aussi quand j'entends ceux qui l'ont eu pour berceau le trahir, cela m'insupporte.
Pouvez- vous me dire si j'ai tort?
Salutations

Sur le fond, vous avez raison, mais l’usage s’impose au fil des années et la langue évolue. J’avoue qu’à l’antenne, je ne dirais pas « il est neuf heures un » ou « huit heures quarante et un ». Cela étonnerait d’ailleurs bon d’auditeurs…

Partager sur...