Respectez notre grammaire

Alain Bouc 13/09/2016 9:17 France Culture

Ce matin 13 septembre, vers 8h30, Zoé Sfez "quatre-Z-autres" ;
Un peu avant neuf heures, votre chroniqueur : "vingt-z-années" (ou peut-être un autre substantif)
Question : vos journalistes imaginent-ils que, passé un, il faut mettre un pluriel à tous les nombres ?

Je ne parle pas des non-accord du participe, qui devient pratiquement la règle : "la mesure que j'ai pris" "la constatation que j'ai fait".
et le maniement de lequel, en majorité fautif : "la raison pour lequel", "les motifs pour laquelle""les décisions sur lequel" etc. Il semble qu'on mette ce qui vient en tête sur le moment, ad libitum. La faute est commise par tous, parlementaires, professeurs du collège de France, enseignants de base, avocats, y compris Badinter dans plusieurs émissions de France-Culture. Et France-Cuture ne réagit jamais, ne se donne pas le droit de défendre la langue.

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, France Info et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...