Se battre pour le français

Josiane Hay 28/09/2016 9:52 France Culture

L'américain envahit l'espace public. Les slogans, les titres (de livres, de films, de pièces de théâtre etc.), les noms des manifestations, tout est en anglais. Rien de ce qui est récent n'est nommé en français. Les Français ont perdu leur capacité à nommer en français. Je pense qu'une radio de service public, qui défend la culture, se doit d'agir de manière plus active pour lutter contre cette tendance. Ainsi, j'entends la publicité pour une nouvelle exposition nommée "Houselife" à Bordeaux. Je pense que FC devrait soit cesser de faire de la publicité pour ce genre de titres, soit donner un nom français, puis le traduire en anglais en fin d'annonce. Elle devrait aussi partir dans un combat plus actif contre cette tendance, notamment en s'adressant au Ministre de la culture. Il n'est pas étonnant qu'une partie de la population se retourne contre ses dirigeants, ses dites "élites". L'étasuniomanie cultive l'entre-soi de ceux qui sont à l'aise en anglais et dans la mondialisation. Les autres sont exclus. S'exprimer clairement EN FRANÇAIS permet à tous de comprendre ce qui est dit. Je pensais que c'était un des principes de la démocratie. Il semble que certains l'ont oublié. Et je profite de ce message pour demander à FC de ne pas utiliser "significatif" à tour de bras. Dans la plupart des cas, l'emploi est un anglicisme. L'équivalent français de "significant" est le plus souvent, "important" : un nombre important et non significatif, par exemple. C'est plus clair. Garder significatif pour "qui exprime quelque chose nettement, sans ambiguïté". Je sais que les journalistes sont toujours pressés, mais ils/elles devraient vérifier le sens des termes qu'ils utilisent, vérfier les traductions, ne pas se laisser hypnotiser par les derniers mots américains à la mode.

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...