Se faire violer

Annick Houdelette 27/10/2017 14:26 France Inter

La langue courante a presque totalement éliminé la voix passive...pas ou peu enseignée puisque l'étude de la grammaire et donc de la conjugaison a été sabotée au collège.
"Elle s'est fait violer" est un double attentat à la personne de la victime. "Faire" est LE verbe d'action . "Elle" et "se" représentent la même personne...une action qu'elle fait sur elle-même ...Nous sommes très exactement à l'opposé de la définition du viol : violence SUBIE et non recherchée .
Seule la voix passive convient : " Elle a été violée " ...la seule tournure qui reconnaît la passivité de la victime.
Merci de le dire, de le répéter à nos animateurs radio, à tous les intervenants sur les ondes, aux femmes elles-mêmes. ..