Sexisme ordinaire et culture du viol

Marie-Pierre Ponpon 06/07/2016 12:29 France Info

Entendu à midi, ce lundi 4 juillet 2016 sur France Info : Fabrice Rigobert, chroniqueur sportif, donne son top 5 des "excentricités" de Peter Sagan, actuel maillot jaune du Tour et champion du monde.
En première place, selon lui, "la fois où Sagan a pincé les fesses d'une hôtesse".
En 2016, sur une radio du service public français, on nous présente donc une agression sexuelle comme un geste décalé, amusant, et surtout, qui est censé attirer la sympathie générale à son auteur.

Ce genre de propos contribue à ce qui est désormais reconnu comme la culture du viol ; c'est une façon de minimiser et de banaliser les violences, notamment sexuelles, faites quotidiennement aux femmes, en particulier dans le monde sportif.

Il y a hélas de nombreux précédents (voire par exemple http://rue89.nouvelobs.com/rue89-sport/2011/10/05/rmc-pour-le-moscato-show-le-chichi-kiki-sur-le-cote-ca-soude-un-groupe-224978). Je ne comprends pas que de tels propos puissent être tenus, et sans qu'aucun journaliste n'y réagisse.

Je comprends tout-à-fait votre réaction que je partage. Fabrice Rigobert, à qui j’ai demandé des explications, reconnait que, dans la « précipitation » du Tour de France, il a donné l’information sans véritable recul et précision. Voici la réponse qu’il vous adresse:

Madame,

Merci pour votre écoute et votre vigilance. Vous avez entièrement raison. Il est de notre devoir de ne pas banaliser ce type de geste. J’aurai dû préciser qu’à l’époque, cela avait soulevé une certaine polémique et que Peter Sagan avait présenté des excuses pour être vraiment complet. Dans le feu de l’action je n’ai pas été assez précis.

Cordialement,

FR

Partager sur...