snobisme

Franck Caulier 28/10/2016 11:21 Radio France

J'entends régulièrement des journalistes ou chroniqueurs nous parler de scénarii...
Et pourquoi pas des scénarios tout simplement ?
Si les échanges de vocabulaire font la vie des langues et des cultures, d'où vient qu'on en emprunterait également la grammaire ?
N'avons nous pas suffisamment de complications, avec une grammaire française faites de milliers de règles, chacune obscurcie d'exceptions par dizaines ? Il faudrait penser un peu plus aux nouveaux locuteurs (les enfants, les étrangers...) et leur faciliter l'apprentissage de notre langue!
La marque du pluriel en français c'est un "s" quelle que soit l'origine du mot.

Sinon je propose à ces journalistes, lorsqu'un jour prochain ils nous relaterons un festival d'opéra, qu'ils disent, en parlant des chanteuses:
"Les dive ont quitté la scène sous les bravi "
cela aura le mérite de la cohérence (et sur le site internet ils écriront scenario et opera, sans accent bien-sûr!)

Mais les avez-vous déjà entendus au restaurant commander des pizze, ou un panino ?
Non vraiment ce pluriel à l'italienne n'est qu'affaire de snobisme, la marque d'un entre-soi assez détestable, au fond.

Votre fidèle auditeur

Franck Caulier

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...