Le super fail de France culture

Alain Thomas 12/07/2018 7:46 France Culture

Auditeur assidu de nombre de vos émissions, je ne supporte plus l'emploi de plus en plus fréquent, et répété à l'envie, de termes de la langue anglo-américaine par vos producteurs-animateurs-journalistes. A l'instar du dénommé G. Erner, qui semble ne plus pouvoir s'en passer. Après le "super fail", voici, à propos du Swann de Proust, le "fail" amoureux! Ce même G. Erner qui n'hésite pas, dans ses chroniques ou entretiens avec les invités des matins, à se reprendre et à tenter d'éclairer par un mot anglais ce qu'il vient de dire en français. Est-ce parce-qu'il vient de la Drôme, qu'il se croît obligé d'adresser des signes de connivence à l'élite parisienne? Ou pour se "distinguer" de la masse obscure de tous les auditeurs qui en sont restés au simple vocabulaire français, et qui ne se soucient guère d'appartenir à la crème de la crème qui occupe le devant de la scène intellectuelle? Pour moi, ce type de comportement sur France culture mérite le bonnet d'âne. Je ne m'explique pas cette manie, cette mode, ce glissement progressif du plaisir de transgression de la langue française, auquel cette "élite" s'abandonne, confortant objectivement l'entreprise initiée par les marchands pour nous vendre le mode de vie et le modèle américain dont les excès consternants sont illustrés quotidiennement par l'actualité .
Je crains qu'à l'instar de nos négligences coupables qui conduisent au réchauffement climatique, l'engouement pour les termes anglais à la mode de vos collaborateurs n'aboutisse à leur appropriation mimétique par vos auditeurs et n'infligent à notre langue des dommages irréversibles. Voilà pourquoi je suis si furieux et peut-être injuste à l'égard de cette chaîne qui porte le nom prestigieux de France culture.

Comme l’avait expliqué Guillaume Erner lors d’un précédent Rendez-vous du médiateur, « « Fail » est une expression qui dépasse le mot « échec » lui-même, c’est un concept : ça vient des États-Unis où il y a toute une culture de l’échec comme moyen de rebondir. « 

Vous pouvez réécouter sa réponse ici :

Les podcasts natifs : la nouveauté de France Culture

 

Partager sur...